Cérémonie d'ouverture officielle de la FIDAK, lundi

Cérémonie d'ouverture officielle de la FIDAK, lundi

Setal Le 2017-12-18  Source

La cérémonie d'ouverture officielle de la 26e Foire internationale de Dakar (FIDAK) aura lieu lundi, selon le directeur général du Centre International du Commerce Extérieur du Sénégal (CICES), Cheikh Ndiaye.

Axé sur le thème "Rôle et place des foires et expositions dans le développement économique et social", la 26e édition de la FIDAK (16 -31 décembre), a ouvert ses portes ce samedi.

Contrairement aux éditions précédentes, la cérémonie officielle de ce grand rendez-vous économique international, mettant l'honneur l'Egypte, ne se fera que deux jours plus tard.

"Ce n'est pas la première fois qu'on décale la date d'ouverture des stands et la date de l'ouverture officielle. L'ouverture officielle c'est effectivement le 18 décembre, et aujourd'hui (samedi) c'est la date d'ouverture de la foire c'est--dire des stands et de la vente, autorisée et permise partir d'aujourd'hui", a fait savoir M. Ndiaye.

Selon lui, "il y a beaucoup d'acteurs au tour des événements et des considérations de ce genre qui font souvent qu'on ne peut pas faire coïncider la date d'ouverture de la vente et la d'ouverture officielle de la foire".

Le directeur général du centre international de commerce extérieur du Sénégal, Cheikh Ndiaye, a rappelé que le choix de l'annualité de la foire relève d'une envie d'être en accord avec la mondialisation.

"Pour être en accord avec les évolutions des choses, il est préférable qu'un salon soit adapté la vitesse de la mondialisation et de la globalisation", a-t-il déclaré.

"Les choses vont tellement vite en cette ère, la production ainsi que les innovations technologiques également. Voil pourquoi rester deux ans sans organiser une exposition serait un risque par rapport aux nouveautés", dit Cheikh Ndiaye.

"Et la périodicité normale d'une foire ou d'un salon, c'est l'organisation annuelle. Ce serait une manière pour nous de s'adapter au rythme de la mondialisation qui va très vite et de faire également face aux tensions de trésorerie", a estimé M. Ndiaye.

→ Lire l'article au complet sur Setal



Nous vous recommandons