CHEIKH SARR (COACH DU SENEGAL) : "Le match d'aujourd'hui s'est joué dans la raquette''

CHEIKH SARR (COACH DU SENEGAL) : "Le match d'aujourd'hui s'est joué dans la raquette''

Enqueteplus Il y'a 1 semaine  Source

Le sélectionneur du Sénégal a estimé que la victoire contre l'Egypte s'est jouée sur le jeu intérieur de son équipe. Toutefois, il reconnait que ses joueuses démarrent difficilement leurs matches et promet de trouver les raisons avec elles.

Analyse du match

"On a beaucoup de difficultés démarrer. ?a manque un peu d'explosivité au départ. Quand on ajoute des changements, cela plombe un peu le groupe. Je pense qu'on a su rectifier après. On a eu en face une équipe très agressive, surtout en transition. Elles nous ont beaucoup dominées sur ça. Le n°8 de l'Egypte (Soraya Degheidy) a mis 10 points sur des phases de transition elle seule. On a su l'arrêter. Le match d'aujourd'hui s'est joué dans la raquette. On a eu des difficultés dans le premier quart-temps. Après, on a mis 38 points l'intérieur avec les cinq pivots. Ensuite, le banc nous a amené 36 points.''

Démarrage des quarts-temps

"On cherche les raisons des démarrages des quarts-temps. Mais on a des objectifs clairs sur le nombre de points qu'on cherche mettre par quart-temps. On les atteints quand même. C'est dans la 5e minute qu'on arrive accélérer. C'est des choses rectifier. Hier (lundi) on n'a pas beaucoup travaillé l'explosivité. On s'est entrainé 21 h, mais c'était très compliqué. Il n'y avait pas de lumière. On s'est entrainé dans le noir. Cela peut l'expliquer. On n'était pas prêt. On va parler avec les filles.''

La situation de Yacine Diop

"On la ménage un peu, parce que c'est 5 minutes par quarts-temps que je lui donne. Elle est restée sur le banc durant le 2e quart-temps. On aura besoin d'elle pour plus tard. Ce n'est pas la peine de lui bousiller le genou. On essaie de gérer ces filles-l pour que, le moment voulu, elles aient plus de temps sur le terrain. Et l, cinq minutes pour Yacine, c'est beaucoup. Elle devait avoir quatre minutes. C'est moi qui exagère en lui donnant cinq. On a un contrat avec son entraineur. Elle était 95 %, avant qu'elle n'arrive. C'est juste une question interne qu'on essaie de gérer. Elle met plus de 10 points par match.''

Polyvalence des joueuses

"Il y a des équipes comme la Côte d'Ivoire ou le Nigeria qui joue en défense switching. Cette polyvalence peut nous aider au moment où on aura besoin. On a vu Astou Traoré jouer au poste 4. Elle peut remplacer Mame Marie qui fait la même taille. Yacine peut jouer au poste 3 aussi. Ndèye Sène et Diodio peuvent jouer aux postes 1 et 2.''

Le Nigeria

"Le score du Nigeria (qui a mis 106 points contre le Cameroun), cela dépend de quelle côté on le prend. On a vu une équipe du Cameroun pas en jambes du tout. Leurs pivots ne courent pas. Elles ont pris des tirs trois points très faciles. C'est peut-être le niveau du Nigeria qui est comme ça. Il a un gros potentiel avec des joueuses de très grandes tailles qui peuvent switcher et tout. Le Cameroun n'a pas aussi joué son jeu. Elles ont raté beaucoup de paniers et on a eu plus de 36 pertes de balle. Dans le basket, ce n'est pas possible. Mais le Nigeria mérite largement sa victoire.''

YACINE DIOP (ARRIERE DES LIONNES)

"Je sors d'une blessure très grave''

"Je remercie tous nos supporters qui sont venus ce soir nos soutenir et nous encourager. Je sors d'une blessure très grave. J'ai subi une opération au genou. Je n'ai pas joué cette année. C'est la raison pour laquelle je n'ai pas encore retrouvé tous mes repères. Mais grâce Dieu, avant de venir, j'ai démarré les entrainements avec mon université et les médecins m'ont donné le feu vert de jouer.''

LOUIS GEORGES DIATTA

Nous vous recommandons