DEPART ALIOUNE SALL DU CNG, CANDIDATURE AUGUSTIN SENGHOR : Les députés font front commun derrière Augustin Senghor

Par , publié le .

Sport

Le budget du ministère des Sports, s'élevant à 31,3 milliards de francs CFA, a été voté, ce samedi, à l'Assemblée nationale. Les députés ont manifesté leur soutien total à la candidature de Me Augustin Senghor à la présidence de la Confédération africaine de football (Caf).

Comme c'est le cas depuis l'installation de Mactar Ba, les députés ont adopté le budget du ministère des Sports qui s'élève à 31,3 milliards de francs CFA. Soit une hausse de 6,6 milliards environ par rapport à celui de 2020 arrêté à 24,7 milliards de francs CFA.

Lors des échanges entre le ministre des Sports et les élus du peuple, le soutien à la candidature du président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Augustin Senghor à la présidence de la Caf. C'est le cas du député Seydou Diouf qui, en souhaitant plein succès à Augustin Senghor, a invité ses collègues députés à une « union nationale autour de la candidature de Me Senghor''.

« Je voudrais dire ici à mes collègues que nous devrons tous ensemble nous mettre derrière ce fils digne du Sénégal qui candidate pour la Confédération africaine de football. C'est une première pour notre pays, parce qu'en bien même le Sénégal n'a pas gagné une Coupe d'Afrique des nations, notre pays, depuis plusieurs années maintenant, compétition après compétition, se hisse sur le haut niveau du football continental''. Selon le président de la Fédération sénégalaise de handball, son homologue de la FSF mérite des « hommages'', parce qu'il a su gérer le football « avec apaisement, avec concertation''. Et ce sont ces vertus dont la Confédération africaine de football, dit-il, a besoin. « Après Fatma Samoura, Secrétaire générale de la Fifa, avoir un fils du Sénégal qui candidate à la Caf devrait faire l'objet d'une union nationale''.

Par ailleurs, les députés ont rendu un vibrant hommage au président sortant du Comité national de gestion (CNG) de la lutte sénégalaise. Le docteur Alioune Sall a dirigé cette structure pendant plus de 26 ans. C'est en début du mois de novembre que le ministre des Sports a mis fin à ses fonctions, en nommant à la tête du CNG Ibrahima Sène dit « Bira''. Les députés ont salué la transition paisible qu'il y a eu dans ce secteur. Dans ce sens, le chef du département des Sports a annoncé la tenue prochaine des « hommages en l'honneur du Dr Sarr. Ce dernier va poursuivre sa mission à la Fédération internationale des associations de lutte en tant que chargé du développement de la lutte africaine.

Reprise des compétitions sportives

Depuis plus de huit mois, toutes les activités sportives sont à l'arrêt, à cause de la Covid-19. Le ministre des Sports s'est exprimé sur cette question en se montrant très prudent. « Pour reprendre les compétitions, il faut avoir des garanties. Il y a actuellement des compétions, mais il y a eu au préalable un protocole sanitaire qui est respecté. On a organisé un tournoi international de judo; toutes les dispositions sanitaires ont été prises et le tournoi s'est tournoi avec brio. Tant qu'il n'y a pas cela, il ne peut pas y avoir de mobilisation, parce qu'il faut qu'on reste conséquent. Le virus est toujours là''.

Selon le chef du département des Sports, la santé des acteurs doit être placée au « centre des préoccupations''. « Tout athlète qui n'a pas de santé ne peut pas compétir. Faire nos mobilisations comme on le faisait, ce n'est pas possible pour le moment''.

Mais Matar Ba se montre plus flexible par rapport à certaines compétitions dont la tenue ne nécessite pas beaucoup de moyens logistiques, comme les sports de salle. « Il y a des compétitions qui peuvent se tenir à huis clos. Si les dispositions sont prises, on peut les accompagner''.

LOUIS GEORGES DIATTA

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut