Diawara :
Titulaire en début de saison, Souleymane Diawara a depuis perdu sa place en raison d'une blessure une cuisse mais aussi de la concurrence de Lucas Mendes. Avant le choc face Paris, le défenseur nous fait part de son envie de jouer.
Titulaire en début de saison, Souleymane Diawara a depuis perdu sa place en raison d'une blessure une cuisse mais aussi de la concurrence de Lucas Mendes. Avant le choc face Paris, le défenseur nous fait part de son envie de jouer.

C'est une habitude depuis le 21 septembre et le déplacement de l'OM Bastia (0-0) : Souleymane Diawara était encore remplaçant face au Borussia Dortmund, mardi soir. Alors qu'il avait été titularisé lors des trois premières journées de Championnat, son début de saison a été assombri par une blessure une cuisse contractée face Monaco (1-2), lors de la 4e journée. Depuis, le défenseur sénégalais est redevenu opérationnel, mais Elie Baup lui a systématiquement préféré le Brésilien Lucas Mendes. Comme l'an dernier lorsque l'ancien Bordelais avait eu du mal se remettre d'une grave entorse du genou droit avec rupture du ligament croisé antérieur. «Autant devant, c'est facile de faire tourner, autant derrière, en général, c'est plus compliqué. C'est aussi mon poste qui veut ça». «Je suis dégoûté parce que je me sentais hyper bien, nous a confié Diawara. C'est vraiment dommage. Aujourd'hui, je suis bien revenu, mais le coach a décidé de laisser Lucas…» En son absence, l'ancien joueur de Coritiba a plutôt assuré aux côtés de Nicolas Nkoulou. Sa moyenne aux notes L'Equipe a tourné autour de 5,5/10. Il a également marqué deux buts contre Monaco (1-2), puis face Toulouse (1-1). «Autant devant, c'est facile de faire tourner, autant derrière, en général, c'est plus compliqué, souligne encore Diawara. C'est aussi mon poste qui veut ça. En tout cas, je me tiens prêt». En espérant un faux pas de son équipier ? S'il ne se dit pas impressionné par Mendes – «je le respecte et je m'entends bien avec lui, mais ‘'impressionné'', c'est un mot trop fort» -, Diawara assure «ne pas être dans cet état d'esprit». «C'est simplement moi de montrer que je suis le plus fort pour que le coach me remette dans le onze». Et s'il n'y parvenait pas ? «C'est aussi le métier qui veut ça, évacue-t-il. Pour l'instant, je n'en ai pas encore discuté avec le coach parce que c'est trop tôt. Mais s'il faut discuter, eh bien on discutera. ‡a fait ch… de ne pas avoir retrouvé ma place parce qu'en tant que compétiteur, j'ai envie de jouer. Mais je ne me prends pas la tête. A moi de me battre deux fois plus».

Source : lequipe
Source : lequipe

→ Lire l'article au complet sur Wiwsport



Nous vous recommandons