Djokovic accusé de dopage

Novak Djokovic lors d'une conférence de presse du 26 juillet 2017  Belgrade © ANDREJ ISAKOVIC/AFP/Getty Images Novak Djokovic lors d'une conférence de presse du 26 juillet 2017 Belgrade

L'ancienne joueuse canadienne Hélène Pelletier a laissé entendre qu'une suspension cachée pouvait être l'origine de la fin de saison de Novak Djokovic. Le clan du Serbe va porter plainte.

Blessé au coude, Novak Djokovic a mis un terme sa saison il y a quelques semaines, et aimerait sans doute pouvoir se soigner en toute sérénité. Mais l'ancien n°1 mondial doit faire face des accusations de dopage lancées par l'ancienne joueuse canadienne Hélène Pelletier qui, sur la seule foi de "rumeurs", a pourtant clairement laissé entendre que la décision du Serbe de ranger ses raquettes jusqu'en 2018 serait liée un contrôle positif.

"Je te dis ce que j'entends en coulisses, a expliqué Hélène Pelletier sur une radio canadienne.Bien des gens ne croient pas que son bras soit en si piètre condition. C'est certes un problème chronique, qui lui fait mal, mais en même temps, il y en a qui disent qu'il s'est peut être fait prendre pour dopage." Dans le monde du tennis, la suspension cachée est en effet un serpent de mer qui revient souvent sur la table."Il n'y a rien de confirmé, mais on a voulu le protéger, comme on l'a fait quelques reprises dans le passé, notamment avec André Agassi et Martina Navratilova, a ajouté l'ancienne joueuse devenue consultante.Je ne fais que mon travail de journaliste. Je partage ce que j'entends, ce qui fait un peu de sens, mais ça ne veut pas dire que je partage en entier ces points de vue-l. Ce ne sont que des rumeurs que j'entends de gauche droite."

Comme on pouvait s'en douter, les propos d'Hélène Pelletier n'ont pas du tout plu l'entourage de Novak Djokovic, qui prépare sa riposte. Le Serbe aurait déj consulté ses avocats et contacté l'ATP pour envisager de porter plainte. "Il n'a jamais poursuivi des médias en justice alors que, plusieurs fois, des mensonges ont été publiés son sujet, explique un membre du team du "Djoker" au média serbe Informer. Les joueurs de tennis ne donnent pas beaucoup d'informations sur les blessures, pour ne pas renseigner leurs concurrents, ce qui laisse beaucoup de place toutes les spéculations. Chaque fois qu'un joueur de haut niveau a été blessé, c'était la même histoire."

"Cette saison, Novak a été contrôlé deux fois plus queRoger Federer, Rafael Nadal et Andy Murray", ajoute son ancien entraîneur Nikola Pilic. "Parce qu'il est Serbe, parce qu'il a longtemps été n°1 mondial... Il y a toujours une dinde, comme vous dites en Serbie, qui va sortir ce genre de phrases pour faire les gros titres dans les médias", regrette le coach croate. Rafael Nadal avait fait l'objet d'accusations du même type de la part de l'ancienne ministre Roselyne Bachelot en mars 2016. L'Espagnol avait porté plainte, et le verdict du procès devrait être rendu en octobre.

Nous vous recommandons

Sport

Mi-temps: Barcelone 1-4 Bayern Munich

Senegal7

Sport

Barça : Samuel Umtiti testé positif au coronavirus

Senegal7

Sport

GALATASARAY : De retour, Mbaye Diagne veut séduire

Enqueteplus

Sport

NAPLES : Koulibaly, Man City offre 63 Mâ ¬ !

Enqueteplus