ELIM. CHAN - GUINEE / SENEGAL : Les Lions locaux pris encore dans la nasse guinéenne

ELIM. CHAN - GUINEE / SENEGAL : Les Lions locaux pris encore dans la nasse guinéenne

Enqueteplus Le 2019-10-21  Source

L'équipe du Sénégal ne sera pas encore la phase finale du Championnat d'Afrique des nations (Chan). Les Lions locaux ont été éliminés, pour la troisième fois d'affilée, par le Syli local, hier, l'issue de la séance des tirs au but (3 tab 1). Les Guinéens, battus l'aller (1-0) ont réussi remettre les pendules l'heure, en s'imposant sur le même score, Conakry.

L'équipe locale de la Guinée a réussi la passe de trois, face celle du Sénégal. Les Guinéens ont éliminé les Sénégalais au dernier tour des éliminatoires du Championnat d'Afrique des nations (Chan) Cameroun-2020, l'issue de la séance des tirs au but (3 tab 1). Le Syli national, battu l'aller (1-0) Thiès, a rattrapé son retard d'un but en s'imposant sur le même score, ce dimanche, Conakry. C'est la troisième fois (2015 et 2017) que la Guinée barre la route au Sénégal.

Les Sénégalais ont conservé leur avance de la manche aller durant les premières quarante-cinq minutes. Le score est resté nul et vierge la mi-temps. Le Sénégal tenait alors le bon bout, car ce résultat était son avantage. Au retour des vestiaires, le portier titulaire, Pape Seydou Ndiaye, cède sa place Cheikh Lô Ndoye. Malheureusement, le gardien de but du Jaraaf de Dakar n'a pas eu la même baraka que son prédécesseur dans les cages. Puisque la Guinée a trouvé le fond des filets trois minutes (48e) après son entrée en jeu, grâce Mamadouba Camara. L'attaquant guinéen a fusillé Cheikh Ndoye d'un un tir tendu en pleine lucarne.

La suite de la rencontre était presque sens unique. Les protégés du coach Lappé Bangoura ont dominé leurs adversaires dans tous les compartiments du jeu, notamment avec Morlaye Sylla qui a donné du fil retordre la défense sénégalaise. Ils ont tenté tous les coups pour inscrire le second but synonyme de qualification. Mais ils n'ont pas réussi trouver le cadre. A la 58e mn, Daouda Camara, qui s'est retrouvé devant le gardien, a manqué de précision en reprenant de la tête le centre de Morlaye Sylla dans le dos des défenseurs sénégalais. A son tour, Sylla, tentant de lober Ndoye, n'arrive pas cadrer.

Malgré les entrées d'Abdoulaye Ba ( la place d'Assane Mbodj, 57e) et Djibril Guèye (remplaçant Ibrahima Dramé, 66e) les Sénégalais n'ont pas pu renverser le cours du jeu. Ils ont même essuyé des sueurs froides la 72e mn, sur un tir d'Ousmane Camara. Heureusement pour eux, la tentative de l'attaquant guinéen a heurté le poteau gauche de Cheikh Lô Ndoye. L'équipe sénégalaise était inexistante. Sa seule action dangereuse est survenue la dernière minute du temps réglementaire (90e) sur une offensive menée par Abdoulaye Ba. Mais la reprise de Djibril Guèye, sur le centre du milieu de terrain du Jaraaf, est dévié en corner par le défenseur adverse. Le score (1-0) n'a pas varié malgré les arrêts de jeu.

L'arbitre marocain, Karim Sabry, siffle la fin du match et les deux équipes procèdent la séance fatidique des tirs au but. Les joueurs guinéens ont été plus adroits, en réussissant trois essais contre un pour le Sénégal.

Le rêve de Pape Seydou Ndiaye et ses coéquipiers de retrouver le Championnat d'Afrique des nations (Chan) en janvier 2020 s'est ainsi envolé. Pourtant, les hommes du coach Serigne Saliou Dia avaient bien des raisons de croire une 3e qualification au Chan, après celle de 2009 et 2011. Cela compte tenu de la dynamique victorieuse de la sélection sénégalaise qui a remporté la Coupe d'Afrique des 16 nations de l'Ufoa en battant en finale le Ghana aux tirs au but (1-1 ap, 3-1), le dimanche 13 octobre dernier au stade Lat-Dior de Thiès. Mais au final, patatras! C'est encore une grande désillusion.

REACTIONS'

MAMADOU GUEYE PABI

"Il va falloir parler aux supporters''

"Ce n'est pas nous qui avons gâché le match. Nos rencontres contre le Duc n'arrivent jamais terme. Quand nous sommes menés, on continue jouer et quand c'est eux, ils perturbent le match. Après, c'est les deux équipes qui sont sanctionnées. Ce qui est injuste. Il va falloir parler aux supporters. Ils nous avaient devancés de 13 points, la fin du 3e quart-temps. Il fallait prendre des risques. Les joueurs ont bien écouté et appliqué les consignes. Nous sommes revenus la marque jusqu' prendre les devants avec une très bonne défense, agressive. On est encore champion, cela veut dire que c'est possible. Il suffit juste de travailler pour atteindre nos objectifs.

Participer une compétition de ce niveau (Ligue africaine de basket-ball) va permettre nos joueurs de connaitre leur véritable valeur. Cela fait trois ans que nous voulions voir ce qui se passe en Afrique, mais nous n'avions pas les moyens. L, c'est une grosse opportunité qu'on va saisir.''

PARFAIT ADJIVON (COACH DUC)

"C'est dommagé''

"C'est un sentiment de désolation. On était venu pour jouer au basket. Ce qui s'est passé est hors de notre contrôle. On ne peut contrôler que notre jeu. Mais c'est dommage. Dans le jeu, on a été fébrile au 4e quart-temps. On concède 9 pertes de balle et on offre l'adversaire 18 points en contre-attaque. J'ai demandé un temps mort pour dire aux joueurs qu'il faut une zone-presse paire avec deux joueurs avant et attaquer en impair dans l'axe. Mais les joueurs font autre chose. On avait bien entamé la rencontre. On a eu aussi des problèmes au niveau du jeu intérieur, sur le plan défensif. On donne beaucoup de rebonds offensifs l'adversaire.''

LOUIS GEORGES DIATTA

Nous vous recommandons