FOOT - ESPAGNE : L'énorme chaos au FC Barcelone

Le club catalan traverse une énorme zone de turbulences. La faute un dossier Valverde qui n'en finit plus de faire jaser.

Co-leader de la Liga, qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, le FC Barcelone ne pensait peut-être pas vivre un mois de janvier très agité. Certes, les critiques sur le jeu proposé par l'équipe entraînée par Ernesto Valverde étaient devenues monnaie courante, mais peu d'observateurs imaginaient que le thème de la succession de Valverde vienne perturber aussi tôt le bon fonctionnement du club. Car si la fin de l'histoire d'amour entre le coach blaugrana et les Culés semblait actée pour la fin de la saison, le feuilleton Xavi a tout bouleversé.

Pour rappel, Oscar Grau et Eric Abidal se sont rendus ces derniers jours au Qatar. Officiellement, les dirigeants barcelonais voyageaient dans le Golfe pour suivre l'évolution du cas Ousmane Dembélé, parti se soigner la fameuse clinique Aspetar. Mais très vite, les médias locaux se sont aperçus que les deux dirigeants étaient surtout venus pour proposer Xavi la succession de Valverde. Une information confirmée quelques heures plus tard par le directeur sportif d'Al Sadd, Muhammad Ghulam Al Balushi . « il y a actuellement des négociations entre Xavi et Barcelone et nous lui souhaitons de réussir partout où il ira ».

Des refus qui s'enchaînent

À Barcelone, l'annonce du retour imminent de l'ancien milieu de terrain emblématique du Barça faisait alors frémir les gazettes hier et beaucoup pensaient que l'affaire était pratiquement réglée. Et puis, coup de théâtre : Xavi a dit non. Tout du moins pour cet hiver. Un coup dur pour la direction catalane qui s'imaginait sans doute un alléchant storytelling pour le retour au bercail de son célèbre numéro 6. Quelques heures plus tard, on apprenait que le Barça avait également essuyé le refus de Ronald Koeman. À l'instar de Xavi, le sélectionneur des Pays-Bas ne dirait pas non au Barça, mais seulement après l'Euro 2020.

Bien présent dans la Ciudad condal, Ernesto Valverde a sans doute assisté tout ce spectacle travers les médias. Et logiquement, ça ne lui a pas plu. Pas de quoi donner des remords ses dirigeants qui se seraient alors rabattus sur Mauricio Pochettino, libre de tout contrat depuis son limogeage de Tottenham. L'Argentin ne serait toutefois pas la seule option de secours puisque le nom de Francisco Javier Garcia Pimienta (entraîneur du Barça B) a été cité, alors que Mundo Deportivo affirme que l'Italien Massimiliano Allegri a été proposé aux Blaugranas.

Bartomeu en prend pour son grade

Une succession d'informations infernale laissant planer un suspens insoutenable, même si l'ensemble de la presse locale affirme qu'une décision définitive concernant le futur de Valverde sera prise ce lundi. Depuis ce matin, Sport et MD nous proposent d'ailleurs de suivre cette journée en direct. Pour le moment, rien de spécial signaler. Valverde a dirigé son entraînement normalement, tandis que Josep Maria Bartomeu a été vu en train d'arriver au centre d'entraînement. Pas surprenant puisqu'une réunion entre les deux hommes avait été annoncée. En clair, le patron du Barça souhaite savoir si son technicien se sent capable ou non d'assumer ses fonctions jusqu'au terme de son contrat. Au vu des derniers événements, Valverde aura sans doute des choses dire son président.

Ce dernier n'est d'ailleurs pas épargné non plus. Et peu importe de quel côté on se place dans cette histoire. Catalunya Radio indiquait hier que Bartomeu ne serait pas spécialement convaincu par l'idée de virer Valverde. Pourquoi alors avoir laissé Grau et Abidal filer au Qatar pour négocier avec Xavi ? Il serait en réalité poussé le faire par une partie du board, ainsi qu'une partie du vestiaire qui ne soutiendrait plus son entraîneur.

Mais de son côté, Sport affirme qu'une autre partie de la direction aurait fortement critiqué la façon de faire de Bartomeu. En clair, certains se plaignent de ne pas avoir été tenus informés des négociations pour Xavi et reprochent leur président d'avoir mis le club en position de faiblesse alors que la situation ne l'imposait pas. Qui dit vrai ? Vous l'aurez constaté, la sensation d'énorme chaos est totale au Barça. Les prochaines heures nous aideront peut-être y voir plus clair

FOOTMERCATO.NET

Nous vous recommandons

Sport

SOUVENIRS : 9 août 2005 ... 9 août 2020

Dakaractu

Sport

MERCATO : Cheikh Ndoye l'essai en Ligue 2

Enqueteplus

Sport

PSG : Même Tuchel se blesse !

Enqueteplus