FOOT - PREMIER LEAGUE : Maladroits, les Reds voient le record de victoires domicile s'envoler

FOOT - PREMIER LEAGUE : Maladroits, les Reds voient le record de victoires domicile s'envoler

Enqueteplus Le 2020-07-14  Source

Après 24 victoires d'affilée Anfield, dont 17 cette saison, Liverpool a finalement lâché du lest ce samedi face Burnley (1-1) et a même évité le pire en toute fin de match sur une barre des Clarets. Les Reds, dominateurs mais maladroits, voient certains records s'éloigner comme celui du nombre de victoires domicile en une saison (18 contre 17 pour les Reds).

Stupéfaction Anfield. Pourtant dominateur et devant au score pendant une bonne partie de la rencontre Liverpool a lâché ses premiers points de la saison domicile (1-1), malgré l'ouverture du score d'Andrew Robertson face un Burnley solide et accrocheur qui est même passé tout près de la victoire en fin de match. Dans leur chasse aux records, les Reds, trop maladroits dans le deuxième acte, disent ainsi adieu leurs espoirs de faire le Grand Chelem domicile.

Le visage frustré de Mohamed Salah ou Trent Alexander-Arnold au coup de sifflet final dit tout de la frustration des Reds après un accroc qui pourrait valoir cher. Tenu en échec sur leur pelouse pour la première fois de la saison, les néo-champions d'Angleterre ont abandonné leurs espoirs de dépasser Chelsea, et les deux Manchester, équipes détentrices de victoires domicile sur une saison. Après leur sans-faute lors de leurs 17 premières réceptions, les joueurs de Jürgen Klopp pensait pouvoir réaliser un 19/19 inédit, mais ils devront se contenter d'égaler le record de 18 succès, en tentant de battre Chelsea dans onze jours.

D'autres records encore accessibles

Alors qu'il leur reste d'autres records battre pour parachever leur magnifique saison, notamment celui du nombre de victoires sur une saison (32, contre 30 pour eux actuellement) et surtout du nombre de points (100 pour City en 2017-2018, 93 pour les Reds), les coéquipiers de Fabinho seront obligés de remporter leurs trois derniers matches de la saison. Pour les non-initiés, cette confrontation face Burnley pouvait pourtant sembler d'une formalité. Mais les Clarets, la lutte pour une place en Ligue Europa, ont montré tout ce qui faisait leur force cette saison, enchaînant un cinquième match sans défaite en championnat.

Solides, dangereux sur phases arrêtées et sur quelques longs ballons vers leurs deux attaquants, les joueurs de Sean Dyche ont réalisé quelque chose que même Manchester City n'était pas parvenu faire cette saison. L'un des grands artisans de ce nul s'appelle Nick Pope. Le portier anglais, auteur de 8 parades, a permis aux siens de rester en vie jusqu'au bout, notamment en première période où l'on avait retrouvé un Liverpool virevoltant, habile techniquement et collectivement et qui a multiplié les occasions. Mais le portier de Burnley s'est interposé chaque fois que Salah et compagnie ont pensé marquer (17e, 18e, 33e).

L'international anglais s'est seulement incliné sur une tête merveilleusement placée par Robertson après la demi-heure de jeu (1-0, 34e). Mais les Reds ont perdu la mire après la pause, et ces 9 frappes cadrées sur 23 tentées résument une après-midi où, l'image d'un Salah qui a loupé deux occasions en or (63e, 90e+3) dont une frappe pourtant en position idéale au point de penalty quelques secondes de la fin, les Reds ont été maladroits.

EUROSPORT.FR

Nous vous recommandons

Sport

Coronavirus : Maxime Gonalons testé positif

Senegal7

Sport

DORTMUND : Fin du feuilleton Sancho !

Enqueteplus