FOOT – QUALIFIES EN PHASE DE POULES : Jaraaf-Teungueth, le joli printemps sénégalais

Par , publié le .

Sport

 

Après Teungueth FC, le club rufisquois qualifié surprise de la phase de poules en Ligue des champions, le Jaraaf de Dakar s’est lui aussi immiscé parmi les qualifiés en Coupe de la Confédération. Un signe concret de bonne santé du Championnat national.

 

Il y a quelques semaines, on avait salué l’immense performance du Teungueth FC de Rufisque, tombeur du Raja Casablanca en Ligue des champions. Une qualification validée à  l’issue de la séance des tirs au but qui permet déjà  au club sénégalais de briller en phase de poules. Après s’être incliné de justesse face à  l’Espérance de Tunis (1-2), le «Rio» -son surnom- a tenu en échec le Zamalek du Caire, finaliste de la dernière Ligue des champions (0-0) sur le gazon du stade Lat-Dior de Thiès.

L’épopée débutée par Teungueth, premier club sénégalais en phase de groupes de la C1 africaine depuis 2004 (et la Jeanne d’Arc Dakar) doit énormément à  la stratégie de son président Babacar Ndiaye, mais aussi à  son jeune entraîneur Youssouph Dabo, l’homme à  l’origine de la transformation de l’ancien promu vainqueur de la Coupe (2019) en champion 2020 dans une compétition arrêtée trop tôt. Dabo, qui cumulait jusque-là  les fonctions de sélectionneur des U20, a définitivement opté pour le TFC qui lui a offert le poste de manager général. Et Teungueth reçoit ce samedi le Mouloudia d’Alger pour la 3e journée avec l’intention de remporter son premier succès en poules. Après 9 journées en Championnat, les bleu-blanc sont sixièmes à  quatre points du leader Diambars, avec deux matches en retard. Et peuvent espérer jouer de nouveau le titre.

Sortir des poules serait un exploit considérable

Quid du Jaraaf ? Il est le premier représentant sénégalais à  disputer les poules depuis la création de la compétition en 2004. Le club dakarois champion 2017-18, pointe à  la 7e place, une longueur derrière Teungueth. C’est que le club présidé par Cheikh Seck, l’ancien gardien de but du Sénégal dans les années 1980, a également mis énormément d’énergie dans sa campagne continentale en Coupe de la Confédération, o๠les obstacles se sont multipliés : Kano Pillars (Nigeria) au premier tour (3-1, 0-0) puis l’ambitieux FC San Pedro (Côte d’Ivoire). Battu 1-0 chez lui, le Jaraaf a renversé la vapeur en terre ivoirienne (2-1), ce qui lui a donné le droit de disputer le tour de cadrage qualificatif pour la phase de poules. Opposé au FC Platinum du Zimbabwe, le club sénégalais coaché par Moussa Diatta s’est imposé à  Harare (1-0) puis à  Thiès (1-0). Son programme africain est copieux puisqu’il débutera le 10 mars contre l’Etoile du Sahel (Tunisie) avant d’enchaîner une semaine plus tard face au CS Sfaxien (Tunisie) puis Salitas FC (Burkina Faso) le 11 avril.

Que peuvent espérer ces deux clubs, dont le parcours africain rehausse la valeur actuelle du championnat sénégalais ? Ni Teungueth ni le Jaraaf ne figurent parmi les favoris et sortir de poules aussi relevées serait forcément un exploit considérable. Sur le plan du jeu, les deux formations proposent un football décomplexé et plutôt offensif, histoire de n’avoir aucun regret. Une chose est certaine : les Lions de la Teranga ne sont plus les seuls à  briller sur la scène africaine, il faut désormais compter également sur des clubs de nouveau ambitieux.

FRANCEFOOTBALL.FR

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut