JOJ-2026 – CONVENTION DE MAITRISE D’OUVRAGE DELEGUEE : L’Ageroute en charge de la remise à  niveau des infrastructures sportives

Par , publié le .

Sport

 

Le Comité d’organisation des Jeux olympiques de la jeunesse (Cojoj), Dakar-2026 a signé, ce vendredi à  Saint-Louis, une convention de maîtrise d’ouvrage déléguée avec l’Agence des travaux et de gestion des routes (Ageroute), en charge des travaux de remise à  neuf des infrastructures sportives, financés totalement par l’Agence française de développement (AFD).

 

Le Comité d’organisation des Jeux olympiques de la jeunesse (Cojoj), Dakar-2026, est passé à  une nouvelle étape des préparatifs. Il s’agit de la phase de réhabilitation des infrastructures sportives dédiées à  ces olympiades réservées aux jeunes 'gés de 15 à  18 ans par la signature d’une convention de maîtrise d’ouvrage déléguée avec l’Agence des travaux et de gestion des routes (Ageroute). Celle-ci est chargée de remettre à  neuf les plateformes devant accueillir les compétitions, lors de la 4e édition des JOJ-2026, premier évènement olympique sur le continent africain. Ces travaux, pris en charge totalement par l’Agence française de développement (AFD), concernent le stade Iba Mar Diop, la Piscine olympique et le parc adjacent au niveau de la tour de l’Å’uf et la caserne Samba Diery Diallo. Ce programme de réhabilitation entre dans le cadre global du projet consistant »˜’à  inclure des actions connexes communes à  la requalification urbaine aux alentours des sites à  réhabiliter, ainsi que la construction d’infrastructures sportives de proximité à  Dakar, Diamniadio et Saly », a fait savoir le président du Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss), Mamadou Diagna Ndiaye.

C’est dans ce sens que le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement a indiqué que le Sénégal disposera, »˜’au-delà  des jeux, d’un plateau sportif de haut niveau avec la réhabilitation suivant les standards du CIO ».

Par ailleurs, Mansour Faye, a assuré du »˜’respect du planning convenu d’un commun accord avec le Cojoj et le CIO ». »˜’Une équipe pluridisciplinaire forte d’une quinzaine de personnes est prévue pour le projet dont certains sont à  pied d’Å“uvre depuis plus d’un an ». Selon la directrice adjointe de l’AFD, Diana Jegan, la réhabilitation des infrastructures sportives dans Dakar répond à  l’objectif de son agence, de »˜’favoriser l’équité dans l’accès à  la pratique sportive, via le financement d’infrastructures sportives durables et de qualité, afin de permettre à  tous de faire du sport ».

En septembre 2020, l’Agence française de développement (AFD) et l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (Insep) se sont unis pour apporter leur soutien financier et technique au Cnoss. La convention de financement signée à  cet effet porte sur un montant de 1,2 million d’euros (environ 786 927 555 F CFA).

Par ailleurs, le président du Cnoss a annoncé une démarche inclusive à  travers une tournée à  l’intérieur du pays, pour mieux impliquer le reste du pays à  l’organisation des JOJ. »˜’Cette cérémonie de signature décentralisée à  Saint-Louis, qui constitue le premier jalon dans la démarche du Cojoj d’impliquer toutes les contrées du pays dans la préparation des prochains Jeux olympiques de la jeunesse. Et dans les semaines à  venir, d’autres initiatives et évènements sont prévus à  Diourbel, Fatick, Kolda, Tambacounda, Ziguinchor », a indiqué Diagna Ndiaye.

La 4e édition des Jeux olympiques de la jeunesse devait se tenir en 2022, à  Dakar et à  Saly. A cause de la pandémie de Covid-19, cette première organisation en terre africaine est reportée jusqu’en 2026. Ces joutes réservées aux athlètes 'gés entre 15 et 18 ans, comprendront 244 épreuves dans 35 sports, avec une égalité parfaite entre le nombre de femmes et d’hommes (pour un total de presque 4 000 athlètes).

LOUIS GEORGES DIATTA

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut