LDC CAF : Après les incidents au Caire, les dirigeants de Génération Foot sont prêts rejouer contre Zamalek

LDC CAF : Après les incidents au Caire, les dirigeants de Génération Foot sont prêts rejouer contre Zamalek

Dakaractu Le 2019-10-11  Source

Génération Foot va bel et bien rejouer le match retour qui devrait l'opposer au club Egyptien de Zamalek. Après une tentative manquée de délocaliser le match moins de 48h avant la date initialement prévue, au Caire le 28 septembre dernier, les dirigeants sénégalais avaient tout simplement refusé de jouer, préférant se conformer aux dispositions prises par la CAF (Lettre de convocation officielle.) Cette même instance finira par trancher le débat reconnaissant en partie la faute des Egyptiens, tout en proposant une nouvelle date (24 octobre au Caire) pour faire rejouer cette manche retour. Une solution que GF a validée, par la voix de Talla Fall, le chargé de communication du club, sur RFI.


«Sur le plan du droit, c'est une victoire pour nous. Quelque part, on a voulu nous embarquer dans une galère qui ne disait pas son nom. Il était hors de question d'aller jouer ailleurs qu'au Caire. Maintenant, la CAF a tranché et on l'accepte. On va aller jouer, parce qu'on n'a pas peur. Cette équipe-l n'est pas une foudre de guerre. On a joué contre elle, on sait de quoi elle est capable»,a confié Talla Fall dans l'émission Radio Foot Internationale sur la RFI


Le club sénégalais abandonne également son intention de recourir au TAS (Tribunal arbitral du Sport)«Je pense que nous n'irons pas jusque-l. Il faut garder l'esprit du fair-play et de disputer un match, a poursuivi Talla Fall. Sur le principe, nous n'avons jamais refusé le match. Nous nous sommes présentés le vendredi au terrain. On nous a empêché d'y accéder. On a fait constater cela par un avocat représentant un huissier au Caire.Nous avons gagné une bataille administrativecarle Zamalek pensait que la CAF pourrait nous éliminer sur tapis vert, par forfait. Alors que nous avons respecté une convocation, la seule qui est valable parce qu'il n'y en a pas eu d'autre. C'est maintenant la CAF de corriger les manquements dans son règlement afin que de telles choses ne puissent plus se répéter», a-t-il ajouté.

Nous vous recommandons