LIGUE EUROPA DES LIONS : Koulibaly seul rescapé

LIGUE EUROPA DES LIONS : Koulibaly seul rescapé

Enqueteplus Le 2019-03-15  Source

La soirée n'a pas été trop réussie pour les Sénégalais engagés en Ligue Europa. Seul Kalidou Koulibaly de Naples, absent hier, va jouer les quarts de finale de la compétition. Ismaïla Sarr et Mbaye Niang, avec Rennes, et Keïta Diao Baldé, avec l'Inter, sont éliminés en huitièmes de finale.

L'aventure continue pur Kalidou Koulibaly en Europa Ligue. Le défenseur central sénégalais, absent pour la manche retour des huitièmes de finale, cause d'une suspension pour cumul de cartons jaunes, pourra rejouer la C3 avec son club, Naples qui a décroché la qualification pour les quarts de finales, hier. Mais les Napolitains ont souffert dans ce match. Vainqueur l'aller (3-0) sur leur terrain, les coéquipiers de Koulibaly se sont inclinés (3-1) face Red Bull Salzbourg. Ils doivent leur salut grâce au but l'extérieur inscrit par Milik. Le Polonais a ouvert le score la 14e. La tâche était devenue énorme pour les Autrichiens qui devaient marquer cinq fois pour se qualifier. Néanmoins, ils ont réussi faire vaciller les Italiens, en faisant trembler leurs filets trois reprises, par Munas Dabbur (25e, 1-1), Fredrik Gulbrandsen (65e, 2-1) et Christoph Leitbeg (90e+2, 3-1).

Sarr, Niang et Diao Baldé trépassent

Le Stade Rennais, qui était bien placé en début de partie, grâce sa victoire (3-1) l'aller, n'a pas résisté Arsenal, qui a fait respecter la hiérarchie. Les Sénégalais Ismaïla Sarr et Mbaye Niang, et leurs coéquipiers n'ont vraiment pas cru l'exploit. La partie ne pouvait d'ailleurs pas plus mal commencer pour les Rennais qui ont encaissé très tôt (5e). Servi par Ramsey, Aubameyang crucifiait Koubek sur sa première opportunité. En forme, le Gabonais offrait dans la foulée un caviar Maitland-Niles, sans pitié sur son coup de tête au second poteau (2-0, 15e). Après un premier quart d'heure épouvantable, les Rouge et Noir reprenaient du poil de la bête en seconde période.

Malgré des percées intéressantes dans les couloirs, les Bretons, pas assez créatifs, manquaient de justesse dans leurs centres et leurs combinaisons ou se montraient trop individualistes, l'image de Ben Arfa. Niang, transparent en première période, a touchait le poteau sur une frappe ras de terre. Plus tranchants, Rennes mettaient une grosse pression sur la défense adverse, mais ne croyaient pas assez en leur bonne étoile. En face, Arsenal ne tentait plus grand-chose, mais passait tout proche du troisième but sur une frappe d'Iwobi, tout juste entré en jeu. Une première alerte suivie d'une sanction. Esseulé dans l'axe, Aubameyang y allait de son doublé, en convertissant une offrande de Kolasinac (3-0, 72e).

L'Inter de Keïta Diao Baldé n'y est pas arrivé, malgré le retour du Sénégalais qui a été aligné la pointe de l'attaque interiste. Les Italiens ont perdu (0-1) sur leur terrain par Frankfurt. Les Allemands avaient concédé le nul (0-0), l'aller domicile.

LOUIS GEORGES DIATTA

Nous vous recommandons