MARATHON EIFFAGE 2019 : Christian Manga double Samba Faye

Le premier coureur sénégalais franchir la ligne d'arrivée, dans l'épreuve phare du marathon Eiffage 2019, est Christian Manga, en 2h 31mn et 20s. Le pensionnaire de l'Association sportive des forces armées (Asfa) a battu le tenant du titre, Samba Faye, qui est arrivé 2e (2h 39mn et 27s).

Christian Diatta est le premier Sénégalais avoir franchi la ligne d'arrivée, lors de la 2e édition du marathon Eiffage 2019, hier. Le coureur de l'Association sportive des forces armées (Asfa) a parcouru les 42,195 km au bout de 2 heures 31 minutes et 20 secondes. Il a été accueilli par les vives acclamations du public venu nombreux dès les premières heures au village du marathon, la place de la Nation. Il a remporté la Citroën mise en jeu par La Sénégalaise de l'Automobile, plus une assurance tous risques valable un an chez Axa.

A la fin de la course, Christian a exprimé sa satisfaction d'être le premier athlète sénégalais l'arrivée, même s'il admet quelques "difficultés'' durant l'épreuve. "Ce n'était pas très facile, parce que je n'avais pas le temps de bien préparer la course. J'avais mal au genou. Ce qui fait que je suis resté trois semaines sans m'entrainer. J'ai fait moins d'une semaine de préparation'', a-t-il soutenu. Remerciant ses coéquipiers, ses encadreurs et tout le public sénégalais, il a dévoilé ses ambitions de vouloir devenir "un grand champion, l'image des autres Sénégalais''.

Pour sa 4e participation un marathon, Christian Diatta a battu le tenant du titre. Samba Faye, qui est également de l'Asfa, est arrivé la 2e place, sur un temps de 2h 39mn 27s. Le sergent Faye a obtenu un billet aller-retour Dakar - Paris - Dakar. Malgré cette défaite, il garde le record sénégalais dans l'épreuve du 42 km. Il l'a détient depuis la dernière édition du marathon Eiffage, en 2016, en franchissant la ligne d'arrivée en 2h25mn01s. Samba Faye, félicitant et encourageant Christian Manga, qu'il considère comme "un grand champion'', s'est dit mécontent de sa prestation. "Je ne suis pas satisfait de ma course. 2h29, c'est le plus mauvais chrono de ma carrière'', a-t-il regretté. Cette contreperformance, dit-il, s'explique par "une blessure contractée en novembre au 27e km du marathon de Vérone, en Italie''. Mais "c'est l'Asfa qui a gagné, c'est le Sénégal qui a gagné'', a-t-il conclu.

Les meilleurs Sénégalais dans le semi-marathon (21 km) sont Bassirou Diop, en 1h 12mn 29s. Il est suivi de Benjamin Gérard Guid (1h 13mn 33s). La dernière marche du podium est occupée par Jonas Thaly (1h 13 mn et 42s). L'épreuve du 10 km est remportée par Mor Fall (31mn et 25s). Abdou Aziz Diop et Amadou Dramé arrivent respectivement 2e (32mn et 13s) et 3e (32 mn 37s).

Chez les dames, la première Sénégalaise couper le ruban, sur le 42 km, est Mirvat Gharib. Le podium sénégalais sur le semi-marathon est composé d'Adama Barry Ba (1h 25mn 8s), Clarice Diatta (1h 34mn et 43s) et Fatoumata Kandé (1h 35mn 33s). Et la dernière épreuve (10 km) a été gagnée par Madeleine Marie Ndiaye (39mn 57s), suivie de Fatou Sy (43mn 14s) et Fatou Seydi (44mn 12s).

Nous vous recommandons