Mondial Qatar 2022: La grosse révélation de Mediapart

Mondial Qatar 2022: La grosse révélation de Mediapart

Leral Le 2019-10-22  Source

Alors que la prochaine coupe du monde prévue en 2022, sera organisée au Qatar en vue de réduire le fossé entre le monde arabe et l'occident, plusieurs terribles manquements sur les droits de l'homme ménaceraient le bon déroulement de ce grand rendez-vous du football mondial comme le révèle Mediapart. Selon le site, aucun travailleur étranger ne pouvait changer d'emploi ou quitter le pays sans l'approbation de leur employeur. Un système très décrié par les organisations de défense de droits de l'homme et que le pays aurait promis d'abolir d'ici à Janvier 2022.

L'Etat du Cheikh Mohammed bin Hamad bin Khalifa Al-Thani, émir du Qatar ainsi que la ligue arabe soutiennent fortement cette initiative du Qatar d'organiser cette compétition mondial de football.

Mais ce pays très riche en ressource pétrolière, aurait 88% des 2,7 millions d'habitants essentiellement composés de travailleurs étrangers.

D'après l'organisation internationale du Travail, le Qatar a mis en place un système «kafala» qui lie les travailleurs à un soi-disant parrainage par leur employeur. C'est donc un système qui met en péril les droits de l'homme et du travailleur.

L'on note aussi les conditions horribles de travail proches de l'esclavage, avec les abus et les exploitations des migrants originaires de l'Inde et du Népal. A cela, s'ajoute aussi le scandale du Khalifa International Stadium de Doha, la construction du stade pour la Coupe du Monde qui aurait révélé que des milliers (1200) d'ouvriers de chantier y auraient perdu la vie à cause des mauvaises conditions de travail. Autant de scandales qui ont attiré l'attention des responsables de la FiFA.

Médiapart précise par ailleurs que la candidature du Qatar aurait bénéficié de l'activation de nombreux leviers occultes. Ce média indique d'ailleurs que Nasser al-Khelaifi, le célèbre président du PSG aurait été l'un des acteurs clés.

D'après le site Mediapart, Jerôme Valcke, l'ex-secrétaire général de la FIFA de 2007 à 2015, démis de ses fonctions pour corruption en 2015, aurait reçu de Nasser al-Khelaifi, 5 millions EUR, pour s'offrir une magnifique villa près de Porto Cervo en Italie de 438 mètres carrés, donnant sur l'une des zones côtières les plus recherchées de la Méditerranée.

C'est donc l'appui de Jerôme Valcke qui aurait été décisif pour l'attribution au Qatar de l'organisation de la Coupe du monde 2022. Car pour l'Emirat, il fallait résoudre des questions cruciales liées dans un premier temps aux questions relatives aux droits de l'homme et dans un second temps aux questions économiques et commerciales.

Nous vous recommandons