MONDIAL U17 2019 - POULE D : Focus sur les adversaires des Lionceaux

L'équipe du Sénégal des moins de 17 ans évoluera dans la poule D de la Coupe du monde Brésil-2019, en compagnie des Etats-Unis, des Pays-Bas et du Japon, dont le profil est dressé par "EnQuête''.

L'équipe du Sénégal des moins de 17 ans va disputer la Coupe du monde de sa catégorie, qui démarre ce samedi, au Brésil. En pleine préparation de cette grande compétition, les cadets sénégalais ont battu, ce lundi, la sélection U17 de Haïti sur le score de 4 buts 1, en match amical. Pour leur première participation une phase finale de Mondial, les Lionceaux, coachés par Malick Daf, vont évoluer dans la poule D en compagnie des Etats-Unis, des Pays-Bas et du Japon. A quelques jours du démarrage de la compétition, voici une présentation des différents adversaires du Sénégal.

Etats-Unis, la constance

Pour leur première sortie, le dimanche 27 octobre, les Lionceaux vont en découdre avec la sélection des Etats-Unis. Les Américains partagent, avec le Brésil, le record de participations (17 éditions) une phase finale de Coupe du monde. Ils n'ont manqué le rendez-vous qu'une seule fois - en 2013 - aux Emirats arabes unis. Cependant, ils n'ont jamais su aller jusqu'au bout de la compétition. En 16 participations, les cadets américains n'ont atteint qu'une seule fois le dernier carré, en 1999. Ils ont perdu (2-0) ensuite la petite finale face au Ghana. Cette quatrième place, acquise en Nouvelle-Zélande, demeure ce jour leur meilleur résultat, suivi par leurs cinq quarts de finale (1991, 1993, 1993, 2003 et 2005).

Sept fois championne de la Concacaf, l'équipe états-unienne des moins de 17 ans a loupé au dernier moment sa chance de décrocher sa 8e étoile, au championnat U17 2019. Les protégés du coach Raphaël Wicky ont assuré leur qualification pour Brésil-2019 en disposant du Panama (3-0) avant d'accéder la finale du tournoi continental de la Concacaf, en battant les Canadiens en demi-finales. Le Mexique les a cependant privés du titre, en s'imposant 2-1 en prolongations.

La sélection américaine peut espérer s'adjuger l'une des deux premières places de la poule D synonyme de qualification au deuxième tour du Mondial brésilien. Pour cela, l'ancien international suisse peut compter sur des joueurs de qualité, tel que le quatuor Gianluca Busio, Kobe Hernandez, Daniel Leyva et Giovanni Reyna, qui faisait partie du onze-type du Championnat U17 de la Concacaf en 2019.

Pays-Bas, la montée en puissance

Après en avoir fini avec les Américains, les Lionceaux trouveront sur leur chemin les jeunes Hollandais, pour la 2e journée de la poule D. Contrairement l'équipe états-unienne, celle des Pays-Bas n'a pas une grande expérience en Coupe du monde des moins de 17 ans, malgré ses prouesses dans la formation de la petite catégorie. Les cadets hollandais ont pris part trois éditions de Mondial jusque-l. Leur meilleur résultat est la médaille de bronze décrochée lors du premier Mondial de leur histoire, en 2005, au Pérou, avec la génération de Tim Krul (actuel portier de Norwich). Absents en 2007, ils sont revenus deux fois d'affilée (2009 et 2011) en Coupe du monde sans jamais dépasser la phase de poules, avec des joueurs de talent comme Nathan Ake, Jetro Willems et Memphis Depay.

Après une élimination précoce en 2011 au Mexique, la formation cadette des Pays-Bas a connu la disette, en manquant les trois dernières éditions du Mondial U17 (2013, 2015 et 2017). Mais les hommes du coach Peter van der Veen sont revenus dans cette compétition avec beaucoup d'élan. Doubles champions de l'Euro U17 (2018 et 2019), les jeunes Hollandais arriveront au Brésil pleins d'assurance, l'image de leur entraineur. Van der Veen avait clairement exposé ses objectifs dès sa prise de fonction sur le banc des Oranje: remporter le "titre européen et la Coupe du monde U17''. A mi-chemin d'atteindre ses ambitions, le technicien néerlandais peut compter sur sa meute de pépites pour atteindre le sommet. Parmi ces jeunes talents, il y a le milieu de terrain de l'équipe U19 de l'Ajax, Naci Unuvar. Il est devenu, en 2018, le plus jeune buteur de l'histoire de la Youth League de l'Uefa en trouvant le chemin des filets l'Euro U17, l'âge de 15 ans. Mais le leader technique de cette sélection hollandaise est Sontje Hansen, nommé dans l'équipe-type de l'Euro U17 en 2019, avec 3 buts marqués.

Japon, la persévérance

L'équipe du japon sera le dernier adversaire du Sénégal au premier tour dans le groupe D. La sélection japonaise a décroché sa qualification pour Brésil-2019, en remportant l'édition 2018 de la Coupe d'Asie U16. Après avoir éliminé l'Australie 3-1 en demi-finales, le Japon a retrouvé une formidable équipe du Tadjikistan en finale, dont il s'est défait difficilement sur la plus petite marque (1-0) pour décrocher le troisième sacre continental de son histoire (1994 et 2006).

A la suite de sa toute première participation en 1993, le Japon est revenu assez constamment en Coupe du monde des moins de 17 ans. Les hommes du coach Yoshiro Moriyama disputeront au Brésil leur neuvième Mondial. Les Nippons ne sont toutefois jamais allés au-del des quarts de finale, qu'ils ont atteints deux reprises : en tant que pays hôte, en 1993, et lors de Mexique-2011. Ils ont quand même réussi sortir de leur poule, lors de leurs deux dernières campagnes (Emirats arabes unis-2013 et Inde-2017).

Le Japon peut aspirer au moins une position de dauphin dans la poule D avec des joueurs capables de faire la différence comme Jun Nishikawa. Le meneur de jeu de la formation nippone a été élu Meilleur joueur de la Coupe d'Asie des moins de 16 ans, en 2018. Avec 5 réalisations lors de la consécration continentale de son pays, l'attaquant Shoji Toyama a terminé co-meilleur buteur du tournoi.

LOUIS GEORGES DIATTA

Nous vous recommandons