MONDIAL U20 : Le bilan mitigé des équipes africaines

C'est une participation mi-figue mi-raisin pour les représentants africains la coupe du monde U20, qui s'est déroulée en Pologne.

Le Mali, le Sénégal, l'Afrique du Sud et le Nigeria ont pris part cette grande messe du football mondial des juniors avec la ferme intention de réaliser un bon résultat et représenter dignement l'Afrique, connue pour sa formation et ses équipes de jeunes.

L'Afrique du Sud, troisième lors des championnats d'Afrique de la catégorie, n'a rien pu faire qu'une dernière place dans le groupe F du mondial, avec deux défaites face l'Argentine (2-5) et la Corée (0-1) et un nul face au champion d'Europe en titre, le Portugal (1-1) lors de la dernière journée de la phase de poules. Les coéquipiers de Keenan Phillips auront beaucoup appris de cette participation, la quatrième de l'histoire des U20 des Bafana Bafana.

Les Super Eagles tombent dans le derby

L'autre représentant africain dans cette coupe du monde polonaise, est le Nigeria de Muhamed Tijani qui a débuté sa campagne de manière très positive en battant le Qatar 4-0. Par la suite, les hommes de Paul Aigbogun se sont inclinés face aux Usa (1-2) avant de terminer la phase de groupes par un nul 1-1 face une surprenante équipe d'Ukraine. En huitièmes de finale, les Super Eagles se sont heurtés l'autre représentant africain, le Sénégal dans un derby qui a tenu toutes ses promesses. Nigérians et Sénégalais ont joué le jeu jusqu'aux derniers instants du match qui a vu les pendules se pencher du côté sénégalais pour une victoire 2-1. Le Nigeria ne fait pas mieux que les éditions de 2013 et 2015 où les sextuples vainqueurs du mondial U20 avaient quitté le tournoi en huitièmes de finale, sachant qu'ils ne se sont pas qualifiés pour le mondial 2017 en Corée.

Le Mali, une attraction footballistique

L'une des attractions du tournoi polonais est sans doute le Mali, champion d'Afrique en titre de la catégorie U20. Les gars de Mamoutou Kane ont réalisé un parcours très honorable pour une septième participation des Aiglons surtout lors de la phase de poules dans un groupe qui compte entre autres le Panama et la France. En huitièmes de finale de la compétition, les Maliens ont éliminé un des favoris du tournoi : l'Argentine. Les coéquipiers de Sékou Koita ont réussi le coup parfait face des Argentins qui faisaient peur jusque-l de par leur niveau technique et leur histoire dans cette compétition réservée aux joueurs de moins de 20 ans. Arrivés en quarts, les Aiglons, se sont heurtés un autre ténor du football mondial, l'Italie. Camara and Co ont fait leur match, mais cela n'a pas suffi face aux Gli Azzurrini, meilleure défense du tournoi. Un bon parcours pour des Maliens qui renferment des joueurs talentueux qui verront certainement leurs noms se hisser dans la presse mondiale l'occasion du mercato estival.

Un bon tournoi pour le Sénégal

Le Sénégal, vice-champion d'Afrique en titre de la catégorie peut encore avoir des regrets après avoir quitté les quarts de finale de la compétition aux tirs aux buts face la République de Corée. Les Lionceaux ont pourtant été solides durant tout le tournoi, notamment lors de la phase de poules où ils avaient défié le pays hôte, la Pologne, terminant la première place avec deux victoires et un match nul et le but le plus rapide de l'histoire de la compétition, inscrit par Amadou Sagna après 9 secondes seulement. Les poulains de Youssoupha Dabo ont par la suite remporté le derby africain en huitièmes de finale face au Nigeria mais en quart, la chance ne leur a pas souri. Les Lionceaux ont tout fait mais n'ont finalement pas pu accéder en demi-finale suite un but marqué par les coréens la dernière minute pour une défaite aux tirs aux buts.

Il faut dire que la participation africaine au mondial U20 a démontré un niveau très relevé mais également des individualités qui auront certainement leur mot dire et notamment chez les seniors dans un avenir très proche.

CAFONLINE

Nous vous recommandons