NAPLES : Victor Osimhen, c’est quoi le problème ?

Par , publié le .

Sport

 

Recruté pour environ 80 millions d’euros l’été dernier après une saison épatante à  Lille, Victor Osimhen connaît des débuts compliqués à  Naples. Entre ses pépins physiques et son inquiétante disette, l’attaquant est dans le dur.

 

1er aoà»t 2019. Pour compenser le départ de Nicolas Pépé à  Arsenal, le LOSC mise sur Victor Osimhen. Auteur de 12 buts en 25 matches de Jupiler League avec le Sporting de Charleroi, le Nigérian n’avait pas hésité à  dire oui aux Dogues. Et tout ce petit monde n’a pas regretté puisque le natif de Lagos a réalisé une saison pleine, affichant un bilan de 17 buts et 5 assists en 35 apparitions toutes compétitions confondues. Il n’en fallait pas plus pour que l’Europe se l’arrache. Et après de longues semaines de discussions et un changement d’agent en plein milieu des négociations, Osimhen a rejoint Naples le 31 juillet dernier pour un montant global d’environ 80 M’‚¬ bonus inclus (60 M’‚¬ + 21 M’‚¬ de bonus). Un investissement important pour les Partenopei, convaincus d’avoir misé sur le bon cheval.

De galère en galère

Conscient des attentes, le principal intéressé était prêt à  relever ce nouveau challenge. « Je pense que le moment précis o๠j’ai su que j’allais signer a été la rencontre avec le président et le coach. C’est vraiment fou pour une personne de recevoir tout l’amour que j’ai reçu. Pour un jeune joueur, c’est fondamental, la motivation est importante. Le président et le coach m’ont fait me sentir immédiatement chez moi ». Décisif lors des amicaux estivaux, il a dà» attendre la troisième journée de Serie A pour ouvrir son compteur but. C’était le 17 octobre dernier face à  l’Atalanta (victoire 4-1). Muet quelques rencontres, celui qui avait écopé d’un carton rouge face à  la Real Sociedad en Ligue Europa a ensuite marqué contre Bologne le 8 novembre (1-0). Depuis, plus rien.

L’ancien du LOSC enchaîne les galères ces derniers mois. Tout a commencé à  le 13 novembre alors qu’il était en sélection pour affronter le Sierra Leone. Sorti sur civière, le footballeur de 22 ans a été finalement victime d’une luxation de l’épaule. Alors que son retour était prévu à  la mi-janvier, Osimhen a de nouveau été freiné par son corps. Le Napoli a annoncé le 1er janvier qu’il était positif à  la covid-19. Après trois semaines, il a pu se débarrasser de tous ses soucis de santé et reprendre avec le groupe. D’abord remplaçant lors des quatre premières rencontres, il a été ensuite titulaire lors des quatre suivantes. Et face à  l’Atalanta le 21 février, il s’est fait une frayeur après un gros choc à  la tête. Victime d’un traumatisme crânien, il a manqué 2 matches (Granada en C3, Benevento Serie A).

Une disette qui dure depuis le 8 novembre

Il devrait faire prochainement son retour. Et Naples espère qu’il mettra enfin un terme à  sa disette qui dure depuis près de 4 mois (8 matches sans marquer). Critiqué pour son faible rendement, il avait pu compter sur le soutien de son frère Andrew, questionné sur Radio Marte. «J’ai l’impression que Naples ne joue pas pour son avant-centre. L’équipe ne le met dans ses meilleures dispositions. Tant que ce sera ainsi, lui ne pourra pas marquer les buts que tout le monde attend. Etre hors de l’équipe est dommageable. Mais depuis son retour de blessure, il n’a pas pu s’exprimer au mieux. Naples doit plus jouer en équipe, et, surtout, plus jouer pour lui».

Mais le principal intéressé avait rapidement répondu sur ses réseaux sociaux: «je voudrais préciser que demander à  un de mes proches un avis sur le football n’est pas la même chose que me le demander directement. J’adore Naples, le club, mon entraîneur et mon équipe. Personne n’est mon porte-parole ou quoi que ce soit». Prêt à  se défendre sur le terrain comme en dehors, Victor Osimhen va devoir vite retrouver son meilleur niveau, lui qui en était à  19 buts au même moment de la saison l’année dernière. Mais Gennaro Gattuso est encore patient avec lui : «ce n’est pas facile d’être au sommet de sa forme après avoir été absent pendant 94 jours. Il lui manque encore cette vitesse, qui est son principal atout, mais il progresse progressivement. Il est capable de bien plus». A lui de le prouver !

FOOTMERCATO.NET

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut