PARTI POUR RESTER A NAPLES : Koulibaly va rater le coche

A une semaine de la fin du mercato d'été italien, le défenseur central sénégalais, Kalidou Koulibaly, est plus proche de rester Naples que de rejoindre un nouveau club. Le cas échéant, l'ancien Messin raterait sa meilleure occasion de changer d'air, après six ans passés dans le sud-ouest de l'Italie.

Sauf surprise de dernière minute, Kalidou Koulibaly devrait rester Naples. C'est ce qu'a confié le directeur sportif du club, Cristiano Giuntoli, au micro de Sky Italia, ce dimanche, avant la victoire 6-0 des Napolitains face au Genoa, comptant pour la 2e journée de Serie A. "Je pense qu'il va rester avec nous. Nous en sommes heureux et nous pensons qu'il l'est aussi'', a confié le dirigeant italien.

A une semaine de la fin (le 5 octobre prochain) du mercato estival en Italie, le défenseur central sénégalais n'a toujours pas trouvé de point de chute. Cette année, contrairement aux fenêtres de transferts précédentes, l'ancien Messin a eu un bon de sortie de la part des dirigeants Partenopei. Comme chaque mercato d'été, les prétendants se bousculent la porte du roc sénégalais. Quel club d'ailleurs ne rêve pas d'avoir dans ses rangs l'un des meilleurs défenseurs centraux d'Europe et du mondé Les qualités du natif de Saint-Dié-des-Vosges (le 20 juin 1991) sont appréciées de tous. Un joueur puissant, intraitable dans sa surface de réparation et rapide. Il est capable d'amorcer une contre-attaque grâce ses remontées de balle ou ses relances millimétrées.

Mais Kalidou Koulibaly coûte cher. Le président du Napoli ne compte pas céder son joueur pour moins de 75 millions d'euros. "Si Man City, Man Utd ou le PSG se présentaient avec 100 millions d'euros, j'y réfléchirai et il est probable qu'ils partiraient, si leur volonté était de partir. Je ne considère même pas une offre de 60 millions'', avait déclaré Aurelio de Laurentiis, en juin dernier, l'endroit des courtisans de son défenseur.

Par ailleurs, l'âge (29 ans) de Koulibaly peut être un des facteurs bloquant pour certains de ses prétendants. A un an de la trentaine, certaines grosses écuries d'Europe hésiteraient l'enrôler.

C'était donc la meilleure occasion pour le Sénégalais de changer d'air, après six saisons sous les couleurs napolitaines. Kalidou Koulibaly aurait donc manqué le coche, s'il ne trouve pas de preneur durant ces quelques heures qui restent du mercato. Car les prétendants ne seront toujours aussi enthousiastes recruter un joueur en fin de carrière et dont le prix d'acquisition est trop élevé. A moins que Naples revoie considérablement la baisse ses attentes financières concernant la transaction de son joueur. De plus, l'ancien défenseur de Genk a encore trois ans de contrat avec le club partenopei.

Lâché par Man City

Après plusieurs tentatives pour recruter l'international sénégalais, Manchester United a fini par être hors-course sur ce dossier. Les Mancuniens ont tout fait pour s'offrir les services de Kalidou Koulibaly; ils se sont cependant toujours heurtés au refus catégorique d'Aurelio De Laurentiis. Celui-ci exigeait 113 millions de livres sterling (environ 124,4 millions d'euros) pour le joueur. Les Red Devils ont été largués par l'autre club de Manchester, City. Les Skyblues ont été pendant des mois annoncés favoris dans la course pour l'ancien pensionnaire du FC Metz. Un accord entre le défenseur sénégalais et les Citizens a été annoncé par la presse italienne. "La Gazzetta Dello Sport'' avait même parlé d'un contrat de 4 ans, avec 10 millions d'euros de salaire par saison. City aurait même fait une nouvelle offre (après celle de 63 millions d'euros rejetée par Naples) ses homologues italiens, de 70 millions d'euros. Mais, revirement de situation, un nouvel élément vient perturber l'avancement du dossier.

Selon le président de Naples, les Citizens auraient rendu les choses compliquées dans cette affaire. Les vice-champions d'Angleterre auraient refusé de discuter directement avec le club partenopei, cause du transfert avorté de Jorginho en 2018. Il y a deux ans, le milieu de terrain italien était proche de rejoindre l'Etihad. Au dernier moment, les dirigeants du Napoli ont fait volteface et ont préféré vendre le joueur Chelsea, un des rivaux de City en Premier League. "Manchester City disait qu'il ne pouvait pas nous parler directement cause du problème avec Jorginho. Comment pouvons-nous alors procéder une négociation sérieuse et sereine pour le transfert d'un joueur ?'', confie le président de Naples.

Depuis lors les discussions n'ont pas connu d'avancement. Et Man. City semble résolu abandonner cette piste. Car, selon "l'Equipe'' qui cite la presse anglaise et portugaise, " le défenseur central international portugais, Ruben Dias (23 ans, 19 sélections), va signer dans les prochaines heures un contrat de 5 ans avec les Citizens''. Le Portugais va rejoindre la formation de Pep Guardiola contre un chèque de 68 millions d'euros, avec 3,6 M de bonus.

Paris est court de moyens

Le retrait de Manchester City de ce dossier place le Paris Saint-Germain en pole position pour enrôler Kalidou Koulibaly. Avec le départ de son capitaine Thiago Silva Chelsea, le club de la capitale cherche remplacer le Brésilien. Les dirigeants parisiens ont jeté leur dévolu sur le défenseur central de Naples. Des contacts sont même annoncés entre le club italien et le directeur sportif du PSG, Leonardo. En début d'année, le club francilien, par l'intermédiaire de son directeur sportif Leonardo, soulignait footmercato.net, avait indiqué son représentant qu'il était prêt proposer un salaire de 12 millions d'euros par an pour s'attacher les services du défenseur napolitain. Malgré le besoin réel de renforcer son axe central, le Paris Saint-Germain est court de moyens pour satisfaire les exigences pécuniaires du club italien.

Pour contourner l'obstacle, les Parisiens auraient trouvé une parade, selon la presse italienne. "Ces dernières heures, écrit "La Gazzetta dello Sport', Cristiano Giuntoli (directeur sportif du Napoli, NDLR) a reçu une proposition du PSG. Le club parisien serait prêt payer les 75 millions demandés par De Laurentiis, mais souhaiterait en discuter les modalités : un prêt payant avec obligation d'achat serait le bienvenu. De Laurentiis évaluera l'offre avec Giuntoli et le conseiller Chiavelli''.

Il y a peu de chance que le président de Naples accède cette demande du champion de France.

LOUIS GEORGES DIATTA

Nous vous recommandons

Sport

FC BARCELONE / REAL MADRID (1-3) : Dragon Ball ZZ

Enqueteplus