PEDOPHILIE PRESUMEE A DAKAR SACRE-C'UR : Matar Ba appelle la vigilance dans les centres de formation

PEDOPHILIE PRESUMEE A DAKAR SACRE-C'UR : Matar Ba appelle la vigilance dans les centres de formation

Enqueteplus Il y'a 2 jours  Source

Le ministre des Sports a effectué une visite, hier, l'AS Dakar Sacré-Coeur secouée par une affaire de pédophilie et d'attouchements sexuels sur des pensionnaires âgés entre 13 et 15 ans. Face cette situation malencontreuse, Matar Ba invite les responsables des académies et autres clubs sportifs prêter plus attention et rester vigilants dans le recrutement des encadreurs et formateurs des jeunes.

"Attention'', "vigilance'' sont les mots saillants du discours du ministre des Sports en visite l'Association sportive Dakar Sacré-Coeur (DSC), hier. A propos de l'affaire présumée de pédophilie qui secoue l'Académie de la Sicap, Matar Ba reconnait que c'est une situation "extrêmement difficile qui interpelle toute la communauté sportive''. Il estime qu'il est temps que les responsables des centres de formation et même des autres clubs traditionnels "portent plus attention, soient beaucoup plus regardants sur l'encadrement des jeunes, afin qu'ils ne virent pas dans ce qu'on est en train de vivre. Selon le patron des Sports sénégalais, des "prédateurs'' comme Olivier Brice Sylvain, présumé auteur d'attouchements sur mineurs, "sont partout''. "Ils vont dans le sens contraire des objectifs des centres de formation, c'est--dire former l'homme et permettre ses jeunes-l de se frayer un chemin dans la discipline qui est choisie.''

Pour convaincre les dirigeants des formations sportives répondre son invitation, le ministre des Sports ne compte pas s'en tenir des discours dans les médias. M. Ba compte aussi descendre sur le terrain, en compagnie du président de la Fsf, Augustin Senghor. "On va faire le tour des centres pour porter la bonne parole et donner des instructions pour que des enquêtes fournies soient effectuées et qu'une attention particulière soit accordée au recrutement des encadreurs de ces jeunes qui ont besoin de sécurité.'' Il n'est pas question, dit-il, de trahir la confiance des parents envres les académies et autres écoles de formation, cause de "gens venant d'ailleurs et même d'ici, qui ne sont pas dans la même dynamique que les responsables des centres qui visent l'accompagnement, la formation et l'éducation des jeunes''.

Lors de sa rencontre avec le président délégué de Dakar Sacré-Coeur, Matar Ba a fustigé les actes du mis en cause qu'il a qualifiés de "pratiques inacceptables qui ne concourent pas au développement du sport''. C'est, dit-il, un coup dur pour les jeunes victimes présumées et leurs familles respectives. "C'est toute la famille sportive qui est secouée. C'est l'occasion de montrer tous ces jeunes et leurs familles toute notre solidarité.'' Le maire de Fatick demande de la part des populations du soutien et de la "discrétion'' envers ces jeunes qui ont eu le "courage'' de porter plainte.

Le ministre a aussi salué la diligence de Mathieu Chupin qui a pris toutes les dispositions afin de mettre son ancien employé hors d'état de nuire, en saisissant la police. M. Chupin, visiblement accablé par ces événements qu'il juge "extrêmement graves'', se dit préoccupé par "l'accompagnement des présumés victimes et de leurs familles''. "Aujourd'hui, le dossier est entre les mains de la justice. Il y a une instruction qui est menée. Nous allons collaborer avec la justice pour élucider cette affaire'', informe le dirigeant.

Le présumé coupable de faits de pédophilie et d'attouchements sexuels, Olivier Brice Sylvain, déferré par la Sûreté urbaine du commissariat central de Dakar, est placé sous mandat de dépôt, depuis ce mercredi, par le doyen des juges d'instruction de Dakar.

REACTION

SAER SECK, PREMIER VICE-PRESIDENT FSF

"On sera beaucoup plus regardant''

"Depuis ces événements atroces, on sera beaucoup plus regardant en ce qui concerne la fois le recrutement et l'inventaire de tout ce qui s'est passé chez nous. Peut-être qu'un certain nombre de choses se sont passées dont nous ne serions pas informés. Je félicite Mathieu pour sa démarche et du courage qu'il a eu, parce que d'autres auraient pu penser l'image du club, etc.

Non, il a pris ses responsabilités, déposé une plainte et accompagné les victimes déposer une plainte. Aujourd'hui, notre message est celui d'encouragement et de soutien Mathieu. Il en est également pour les victimes et leurs familles, parce que ce sont les principales concernées. Mais également un message d'alerte pour ceux qui reçoivent des jeunes sportifs ou sportives, de manière ce que la responsabilité que nous avons toujours eu soit mieux assurée. Et que nous puissions protéger les jeunes qui nous sont confiés.''

LOUIS GEORGES DIATTA

Nous vous recommandons