Pékin au centre du renouveau du football local

Pékin au centre du renouveau du football local

Aps Le 2018-11-13  Source


Dakar, 13 nov (APS) - La Chine devait impacter davantage le développement du football sénégalais avec la convention de partenariat liant la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP) et le groupe médiatique Star Times, Pékin ayant déj marqué sa présence au Sénégal par la réhabilitation de stades régionaux.

Dénoncé par le groupe Excaf Communication, le partenariat entre la LSFP et le groupe médiatique chinois "ne pose pas problème", a indiqué lundi le Conseil national pour la régulation de l'audiovisuel (CNRA).
Babacar Diagne, son président, fait observer que la LSFP a tout loisir de "recevoir des partenaires, discuter avec eux et trouver des financements".
"Le seul problème que nous avons vu nous, c'est la société Startimes. La vérité c'est que Startimes des problèmes au niveau de son existence légale. Startimes a des problèmes majeurs par rapport aux textes en vigueur au Sénégal. Startimes devait se conformer nos textes", a-t-il dit.
"Une société audiovisuelle au Sénégal doit être en règle sur certains critères. Ces critères ne sont pas encore remplis par Startimes. Nous allons continuer discuter avec Startimes. Nous voulons qu'elle puisse se conformer aux textes en vigueur au Sénégal", a insisté le président du CNRA.
C'est dire que la Ligue professionnelle, lancée en 2009 et qui courait pour plus de visibilité pour ses matchs, peut continuer de dérouler son programme etprofiter de cette couverture médiatique pour enrôler de nouveaux sponsors.
Cela a fait dire l'agent de joueurs sénégalais Thierno Seydi que ce partenariat est du pain bénit pour la Ligue professionnelle.
"Il donnera de la confiance tous ceux qui hésitaient et ouvrira la voie des sponsors venus de l'étranger", a dit l'APS, l'agent de l'ancien capitaine des Eléphants de Côte d'ivoire, Didier Drogba qu'il avait fait signer au Shanghai Senhua (Chine) en provenance de Chelsea (Angleterre) 2012.
"Avec l'arrivée des Chinois, il est fort probable que d'autres investisseurs suivent pour donner une nouvelle dimension la Ligue professionnelle et aux clubs locaux qui ont besoin de moyens financiers et humains pour progresser", a expliqué l'agent basé en France.
Outre cet accord de sponsoring etcette exposition médiatique grâce StarTimes qui promet la diffusion de deux matchs par journée de championnat et d'un magazine, la Chine est également présente dans la construction et la réhabilitation d'aires de compétition au Sénégal.
Matar Ba, le ministre des Sports, et le conseiller "économique et commercial de l'ambassade de la République populaire de Chine ont ainsi signé mardi une convention pour la réhabilitation de quatre stades régionaux.
Il s'agit des stades Léopold Sedar Senghor (Dakar), Ely Manel Fall (Diourbel), Lamine Guèye (Kaolack) et Aline Sitoé Diatta (Ziguinchor).
Le Sénégal, en manque d'aires de jeu dans un passé récent, est en train de gagner cette bataille avec la politique de réhabilitation menée ces dernières années avec le concours de Pékin.
Compte tenu de la nouvelle situation marquée par un nombre plus important d'infrastructures sportives adaptées, la Ligue professionnelle oblige les clubs recourir des aires de jeu gazonnées. Cette saison par exemple, aucune rencontre de Ligue 1 ou de Ligue 2 ne se jouera sur des terrains vagues, a décidé l'instance dirigée par Saer Seck.
La régularité des compétitions grâce aux infrastructures sportives n'est pas étrangère la double qualification des juniors (moins de 20 ans) et cadets (moins de 17 ans) aux compétitions internationales.
La majeure partie des joueurs évoluant dans ces sélections de jeunes prennent part aux compétitions de la Ligue professionnelle qui tarde toutefois qualifier des équipes en phase de poules des compétitions africaines.
En attendant que les équipes du Jaraaf (Ligue des champions) et de Génération Foot (Coupe de la CAF) changent la donne, elle exporte ses meilleurs produits dans les championnats étrangers qui reviennent souvent enrichir les sélections de jeunes mais aussi les A.
Aliou Cissé, le sélectionneur national, a par exemple dernièrement fait appel Sidy Sarr (Lorient, France) et Pape Abou Cissé (Olympiakos, Grèce), d'anciens pensionnaires de Mbour PC et de l'AS Pikine.

→ Lire l'article au complet sur Aps



Nous vous recommandons