PROCES EN CORRUPTION A L'IAAF : Massata Diack dénonce une "cabale'' judiciaire contre son père

Pape Massa Diack, condamné 5 ans de prison ferme et une amende d'un million d'euros, a introduit un appel la Cour d'appel de Paris. Le fils de Lamine Diack conteste le jugement de la 32e Chambre du tribunal de grande instance de la capitale française et dénonce une volonté manifeste de nuire son père.

La réaction de Papa Massata Diack ne s'est pas fait attendre, après le verdict sur l'affaire de corruption la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF). Condamné 5 ans de prison ferme et une amende d'un million d'euros, et d'une interdiction d'exercer toute activité liée au sport et d'un mandat d'arrêt international, l'ancien conseiller marketing de l'IAAF a fustigé le traitement réservé son père par la justice française, selon Seneweb.com.

"Cette cabale judiciaire qui a tous les relents d'une manipulation, d'un complot, a assez duré. Depuis 5 ans, ils tiennent en otage le président Lamine Diack en France. Ils l'ont arrêté pour, après, aller chercher des preuves contrairement au FBI qui a enquêté sur la Fifa pendant 5 ans avant de déclencher une information judiciaire et d'interpeller des gens de la Fifa'', a dénoncé Massata.

Ce dernier est convaincu qu'il s'agit l d'une volonté manifeste de "détruire ou de noircir'' toute l'oeuvre que l'ancien président du Cnoss a réalisée durant ses "39 ans l'IAAF''. "Je n'ai eu l'assister que pendant 7 ans'', précise-t-il. Massata Diack confie que cette situation est une véritable "épreuve'' pour la famille de Lamine Diack. "On attend la décision ultime'', déclare-t-il.

Massata saisit le juge d'appel

L'affaire de la corruption passive la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) est loin de connaitre son épilogue. Elle sera rejugée en deuxième instance (appel) devant la Cour d'appel de Paris, suite au recours introduit par Pape Massata Diack, fils de Lamine Diack.

Pour le patron de Pamodzi, la bataille est loin d'être terminée. "Le combat continue. Nous ferons face. Il y a d'autres étapes. Ce sera une guerre judiciaire jusqu' ce que la victoire triomphe. Nous n'avons fait rien de délictuel, aucun acte qui mérite qu'on aille en prison''. Selon lui, ce qui s'est passé Paris est une "injustice''. "C'est un semblant de mascarade judiciaire. Nous sommes déterminés laver son (Lamine Diack) honneur aussi longtemps que cela prendra et de le faire revenir le plus rapidement possible au Sénégal''.

Hier, la Cour d'appel de Paris a sorti un communiqué pour annoncer sa saisine par le fils Diack, via son avocat, Me Antoine Beauquier. Selon la note sortie par la juridiction d'appel de la capitale française, Pape Massata Diack a interjeté appel contre le jugement en date du 16 septembre 2020 rendu par la 32e Chambre du tribunal correctionnel de grande instance de Paris qui le condamne pour corruption passive: sollicitation ou acceptation davantage par une personne n'exerçant pas une fonction publique ou pour accomplir ou s'abstenir d'accomplir un acte de sa fonction ou de son activité. La cour d'appel a aussi précisé que le recours porte l'entier dispositif. C'est pourquoi il tient informer l'appelant qu'il a la possibilité de revenir sur la limitation de son appel dans une durée déterminée.

Avant Pape Massata Diack, son père avait émis l'intention d'interjeter appel. Les avocats de Lamine Diack avaient annoncé, avant-hier, qu'ils vont déposer un recours contre le jugement de première instance condamnant leur client une peine d'emprisonnement de 4 ans dont 2 avec sursis et d'une amende de 500 000 euros.

OUMAR BAYO BA

Nous vous recommandons