Racisme dans le football: Me Senghor remet Noël Le Graet sa place

La déclaration du président de la fédération française de football (FFF), Noël Le Graet sur le racisme dans le football, n'a pas plus son homologue sénégalais. Me Augustin Senghor a apporté une réponse la hauteur de l'officiel français.

«Sur un match, il peut y avoir des écarts, a-t-il estimé. Mais on est moins de 1% de difficulté aujourd'hui. Quand un black marque un but, tout le stade est debout. Le phénomène raciste dans le sport, et dans le football en particulier, n'existe pas ou peu» avait déclaré le président de la FFF sur BFM Business.

Une sortie que le président de la fédération sénégalaise de football (FSF) n'a pas trop digéré. Me augustin Senghor a apporté une réponse cette sortie du fédéral français.

«Le racisme est une réalité 100% dans le sport mondial en général et dans le Football en particulier car l'inacceptable ne peut être inscrite sur une échelle de proportionnalité et de pourcentage» martèle le maire de Gorée.

«C'est dans vos propos que je m?en vais chercher mes arguments de contradiction car vous ne dites rien moins que le blacks doivent s'estimer heureux de soulever les tribunes de vos stades chaque fois qu'ils marquent des buts» lui rappelle Me Senghor.

Car pour lui «il ne faut non plus banaliser ni minimiser le racisme dans les stades comme un fait isolé, un épiphénomène ou un mal nécessaire juste pour » sauver ce beau spectacle » qu'est le Sport ou le Football».

«Je demeure persuadé que si l'on mettait la même énergie et la même rigueur trouver la solution ces faits de racisme que celles qui ont permis de créer la VAR pour traquer certains faits de jeu qui , jadis, échappaient aux arbitres et officiels de match, le racisme ne serait pas ramené au taux de 1% idéalisé par Monsieur Le Graet; il disparaîtrait tout simplement de nos stades» ajoute-t-il.

Le président de la FSF estime également que «le racisme fait aujourd'hui partie du décorum et de l'ambiance des stades quel que soit le niveau de compétition, particulièrement en Europe lors des grandes joutes sportives».
Mouhamadou Sissoko-Senegal7

Nous vous recommandons