SEYDOU SANE, Président du Casa-Sports : « Nous avons intérêt protéger notre football. Il faut que la raison domine la passion »

SEYDOU SANE, Président du Casa-Sports : « Nous avons intérêt protéger notre football. Il faut que la raison domine la passion »

Dakaractu Le 2020-07-11  Source

La décision de la fédération sénégalaise de football de clore le championnat national, continue de faire débat. Chacun des acteurs avertis donne son point de vue sur cette décision que certains présidents de clubs avaient pourtant proposé au comité national. C'est le cas de Seydou Sané, président du Casa-Sports. Ainsi, il invite ses pairs et acteurs du ballon rond faire prévaloir la raison au détriment de la passion. Il souligne que les acteurs doivent avoir un intérêt commun qui est de protéger le football sénégalais.

La représentation en Afrique n'est pas liée au rang mais une désignation


On prend acte de la décision de la fédération Sénégalaise de football. En son temps, nous avions fait la proposition la fédération d'arrêter le championnat après 13 journées. Donc on ne fait que prendre acte. Avec le protocole sanitaire qui est imposé tout le monde, c'est très compliqué de l'appliquer. L'arrêt du championnat devient incontournable.


Si le championnat est annulé, tout est annulé. ‡a signifie qu'il n'y a pas premier ni deuxième. La représentation en Afrique n'est pas liée au rang mais une désignation en tenant compte de certains critères. Il n'y aura pas d'équipes qui vont monter au niveau supérieur.


On a négocié avec nos salariés et avons trouvé un terrain d'entente


On a pris l'engagement de payer les salaires. Nous respecterons les contrats. On a négocié avec nos salariés et avons trouvé un terrain d'entente. Nous nous sommes accordés prélever un certain montant. On a enlevé toutes les primes nécessaires. C'est seulement le salaire de base que nous payons. Donc tous les autres éléments qui composent le salaire (la prise en charge, toutes les indemnités) sautent. Il n'y a pas eu de bruit autour de ça parce que tout le monde a compris la situation.


Le Casa Sports ne peut pas dire qu'il a enregistré trop de pertes


On n'a pas encore fait le bilan. Il faudrait qu'on se retrouve en réunion pour faire l'évaluation. Notre budget tourne autour de 150.000.000 francs Cfa par mois. On n'a pas bouclé la saison et on est 50% de notre budget. Même si on continue payer les salaires, il y a les autres aspects, le transport, la prise en charge des joueurs pendant les voyages, l'organisation des matches, l'organisation des matches. On n'a pas effectué de dépenses sur ça. Sur ce contexte, on ne peut pas dire qu'il y a perte. Si mi-parcours on n'arrive pas le faire on ne peut pas dire que c'est une perte parce que quelque part pendant les cinq mois qu'on a joué, on a eu faire des rentrées d'argent et on a fait des dépenses. On était en activité. Donc ça ne peut pas être une perte sèche.


Le comité directeur va se réunir incessamment ? va décider de son sort


On a fini avec Badara Sarr. Cette page est tournée depuis. Ansou il est intérimaire. Le comité directeur va se réunir incessamment et c'est de cette réunion qu'on va décider de son sort. On attend les derniers rapports, il nous a fait un rapport de mi-parcours car le championnat dans son entendement devait continuer. Mais comme son arrêt est confirmé, on pourra faire le bilan de l'année. L on va demander aux joueurs d'aller en vacances et nous allons préparer la saison prochaine.


Il faut que la raison domine la passion


Nous demandons aux uns et autres d'être sereins par rapport ce qui se passe dans le football. Nous avons intérêt protéger notre football. Il faut que la raison domine la passion. Ce qui est arrivé ces clubs pouvait arriver n'importe quel club. C'est ça le sport. Il est cruel par moment, restons sereins et gardons l'espoir de développer un football national.

Nous vous recommandons

Sport

SOUVENIRS : 9 août 2005 ... 9 août 2020

Dakaractu

Sport

MERCATO : Cheikh Ndoye l'essai en Ligue 2

Enqueteplus