Transferts et prêts des joueurs: La Fifa va réguler

La FIFA envisage de limiter le nombre de joueurs prêtés par un club mais aussi de créer une chambre de compensation pour redistribuer l'indemnité de formation et les commissions des agents, dans le cadre d'une réforme des transferts, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier.

Alors que les prêts de joueurs se multiplient, la FIFA songerait réguler ce système de transferts. Quelques mesures sont l'étude. Chaque année, nous observons de loin les prêts de joueurs, de plus en plus nombreux. Ce système permet au club acquéreur de ne débourser qu'une infime partie de ce qu'il aurait dépensé pour un achat et offre la possibilité au club prêteur de se délester d'un joueur et, éventuellement, de son salaire. Mais ce système permet surtout quelques clubs de disposer d'un effectif absolument monstrueux, conserver toutes ses pépites et de les prêter droite et gauche, tout en conservant leurs droits.

Mais pour que tout change, il faudrait que l'Union européenne des associations de football (UEFA) et la fédération internationale de football (FIFA) mettent le nez dedans. Ce qui semble être le cas, si l'on en croit les informations du média allemand Bild. Le quotidien explique que des changements sont discutés au sein de l'Association européenne des clubs (ECA) et que si les ténors du Vieux Continent ne semblent pas prêts s'attaquer aux transferts, ce n'est pas le cas pour les prêts.

Deux grosses mesures de restriction en vue

Plusieurs choses sont envisagées pour essayer de réguler ce type de transactions. Tout d'abord, les clubs ne pourraient plus, si cette réforme est adoptée bien évidemment, prêter que huit joueurs, exception faite, évidemment, pour les jeunes de moins de 21 ans formés au club et qui ont besoin de s'aguerrir ailleurs. Ce serait un véritable coup dur pour des formations comme Chelsea, qui a par exemple envoyé quarante joueurs en prêts aux quatre coins du globe cet été.

Autre chose très importante, un club ne pourrait pas se voir prêter trois ou quatre joueurs issus du même club. Ce qui forcément créerait des polémiques puisque de nombreuses formations ont des clubs satellites qui ils prêtent leurs jeunes pour progresser. Le but est ainsi de réguler ces mouvements qui permettent des institutions de conserver un nombre trop important d'éléments dans leur effectif. Une réforme qui serait probablement bénéfique la progression des joueurs.

→ Lire l'article au complet sur Rewmi



Nous vous recommandons

Sport

LIVERPOOL : Mané met la pression sur le PSG

Enqueteplus