Boeing voudrait que tous ses avions roulent au carburant durable d’ici 2030

Par , publié le .

Technologie

Boeing est l’un des plus gros acteurs de l’industrie de l’aviation. Malgré ses récents déboires avec le 737 Max, le géant américain ne manque pas d’ambition. Notamment sur l’aspect environnemental.

Boeing s’est engagé à  rendre ses avions plus respectueux de l’environnement durant les dix prochaines années : le géant de l’avionique veut rendre faire voler tous ses avions au carburant durable d’ici 2030. Cette progression vers des carburants durables est «la solution la plus sà»re et la plus quantifiable pour réduire les émissions carbone de l’aviation dans les décennies à  venir.» C’est aussi un pas absolument nécessaire pour toute l’industrie si elle veut atteindre son objectif de zéro émission carbone d’ici 2050.

Les carburants durables pour les avions sont notamment fabriqués à  partir d’huile végétale, de graisse animale, de divers déchets de l’agriculture et des forêts ainsi que de déchets domestiques non recyclables. Dans son communiqué, Boeing précise qu’il a mené par le passé plusieurs tests avec succès en utilisant des carburants 100% durable. Un FedEx 777 Freighter, en particulier, est devenu le premier avion à  voler sans carburant conventionnel en 2018, dans le cadre du programme Boeing ecoDemonstrator.

Cela étant dit, pour l’heure, les autorités imposent que les avions utilisent jusqu’à  50 % maximum de carburant durable, mélangé au carburant traditionnel. Boeing (et d’autres constructeurs) devront donc travailler avec les autorités en place pour montrer qu’augmenter ce ratio ne pose aucun problème de sécurité. Chris Raymond, directeur du développement durable chez Boeing, déclarait la chose suivante :

Le géant de l’aviation a fait les gros titres ces derniers temps suite à  deux accidents mortels impliquant des 737 Max qui ont coà»té la vie à  346 personnes. L’entreprise a même été accusé de complot pour fraude envers les Etats-Unis et a fini par trouver un arrangement avec le Département de la Justice à  hauteur de 2,5 milliards de dollars pour éviter des poursuites judiciaires.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut