Facebook et Instagram se prépareraient à  fabriquer et vendre des NFT

Par , publié le .

Technologie

Facebook et Instagram voudraient fabriquer et vendre des NFT, un projet qui n’en est qu’à  ses débuts.

Les NFT sont sur toutes les bouches ces derniers temps. Alors, lorsqu’un rapport du Financial Times affirme que Facebook et Instagram ont l’intention de fabriquer et vendre leurs propres NFT, on ne peut pas vraiment dire que l’on est surpris outre mesure.

De plus, dans la mesure oà¹, lorsque le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, avait annoncé le changement de nom de l’entreprise »“ de Facebook à  Meta »“ et ses intentions vis-à -vis du métavers, il était aussi question de prendre en charge «la propriété de biens numériques ou NFT», tout ceci semble parfaitement en adéquation avec les projets futurs et la stratégie à  long terme du géant américain.

Pour l’heure, nous ne savons que très peu de choses concernant les projets de Facebook et Instagram, surtout que cette initiative ne serait qu’à  ses débuts. Beaucoup de choses pourraient donc encore changer, mais l’une des fonctionnalités à  attendre serait que les utilisateurs pourraient afficher leur NFT en tant qu’image de profil »“ ce que permet de faire Twitter depuis peu aux abonnés Twitter Blue -.

Pour celles et ceux qui ne le sauraient pas, les NFT (jetons non-fongibles) sont des bien numériques dans lesquels la propriété est inscrite dans la blockchain »“ la même technologie derrière les crypto-monnaies -. Certains pourraient se demander : qu’est-ce qui empêche un utilisateur de faire un clic droit sur l’image et de l’enregistrer sur son ordinateur ? Rien, mais les NFT contiennent une preuve de propriété. Autrement dit, l’utilisateur qui a acheté le NFT pourra prouver que celui-ci lui appartient bel et bien et pourrait demander à  faire disparaître ses «copies» indésirables sur les différents sites.

Le rapport ne précise cependant pas ce que Facebook a l’intention de faire contre cela. Le géant américain décidera-t-il de faire la police ou non ? Il est probablement encore trop tôt pour le dire. Affaire à  suivre !

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)