Facebook teste une application vidéo de speed dating

Par , publié le .

Technologie

Facebook est bien plus qu’un simple réseau social. Et c’est précisément d’ailleurs l’objectif du géant américain. Pouvoir tout faire, ou presque, sur sa plate-forme. Y compris trouver l’amour ?

Facebook est une plate-forme sociale qu’il est bien difficile de résumer. Si, à  l’origine, elle se contentait d’être un simple réseau social, si l’on peut dire, aujourd’hui, elle propose des fonctionnalités très diverses, allant bien au-delà  de sa fonction première. Et le géant américain semble avoir encore nombre d’idées de services à  intégrer. Pourquoi pas du speed dating en vidéo ?

Facebook est une plate-forme de media social qui porte bien des casquettes. Elle tente d’être une plate-forme permettant aux amis et à  la famille de rester connectés. Elle tente aussi d’être une plate-forme pour les créateurs de contenus qui cherchent une alternative à  YouTube. Elle essaie aussi d’être une plate-forme gaming dans l’espoir de voler de l’audience à  Twitch. Mais aussi un marketplace pour concurrencer Le Bon Coin.

Ces dernières années, Facebook a aussi tenté de devenir une plate-forme de rencontre en ligne et il semblerait que la firme de Menlo Park souhaite poursuivre dans cette voie. Selon un rapport de The Verge, Facebook développerait et testerait actuellement une nouvelle application de speed dating reposant sur la vidéo. Cette nouvelle application, baptisée Sparkle, proposerait donc du speed dating virtuel. Les participants auraient quatre minutes pour parler à  un partenaire potentiel avant de passer au prochain.

Pour celles et ceux qui ressentiraient une quelconque connexion suite à  ce court échange, il est possible d’opter pour un second échange, toujours en vidéo, mais cette fois d’une durée de 10 minutes. Un échange au cours duquel les deux participants sont encouragés à  s’échanger leurs informations de contact. Facebook a confirmé que cette application était effectivement en développement mais précise qu’il s’agit là  d’une «expérimentation préliminaire» et qu’elle ne concerne actuellement qu’un petit groupe d’utilisateurs.

Voilà  en tout les cas une idée intéressante. L’avenir nous dira si le projet est suffisamment viable pour être déployé à  tous les utilisateurs. suivre !

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut