iPhone : une puce 2 nm dans la génération de 2024 ?

Par , publié le .

Technologie

TSMC a reçu l’autorisation de construire une usine pour des puces en 2 nm. Les lignes de production seraient prêtes pour les iPhone de 2024.

Pour gagner en performances, et en efficience, les processeurs sont de plus en plus petits. Dans le monde du mobile, les fabricants s’échinent à  graver leurs puces en 2 nm. Le grand public devrait pouvoir commencer à  en profiter dans les années à  venir. Dans les iPhone, cela pourrait arriver dès 2024.

Les puces de la série A actuelle d’Apple sont gravées en 5 nm mais il pourrait y avoir une amélioration très nette en 2024 dans la mesure o๠TSMC aurait reçu l’autorisation des autorités de construire une nouvelle usine dédiée à  la production de puces en 2 nm. Etant donné que la firme de Cupertino est l’un des plus gros clients de TSMC, il ne fait pas grand doute que cette nouvelle usine profitera largement à  la marque à  la pomme.

C’est ce qu’annonce un article de Nikkei. Selon leurs sources, et selon le planning le plus réaliste, cette infrastructure devrait être installée et testée en 2023 avant que ne puisse démarrer la production. Si tout se passe selon cet agenda prévisionnel, s’il n’y a aucun retard, l’usine pourrait donc être prête et active à  temps pour les iPhone de 2024, ce qui nous emmènerait à  l’iPhone 16, ou quel que soit son nom à  ce moment-là .

Pour la plupart des utilisateurs lambda, cela peu sembler être une considération bien trop technique mais une gravure en 2 nm aura des conséquences très positives sur les performances du téléphone. En effet, plus la gravure est petite, plus la puce est efficiente. Cela concerne tant les performances puces que l’autonomie, des éléments particulièrement importants pour le client.

C’est en tous les cas une bonne chose, et même si vous n’êtes pas spécialement versé(e) dans cet aspect technique des choses, un smartphone qui tourne plus rapidement, utilise moins d’énergie et génère moins de chaleur est toujours très intéressant.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)