Klapcoin, la devise numérique du cinéma français

Par , publié le .

Technologie

La crypto-monnaie Klapcoin a pour objectif d’aider le cinéma français à  trouver des financements.

Le réalisateur Claude Lelouch parraine le Klapcoin, une crypto-monnaie pour aider le cinéma à  se financer initiée par sa fille Sarah Lelouch, Joà«l Girod, Fabien Berger et Sabine Tellier via La Diversité du Cinéma Français. L’objectif est de lever entre deux et huit millions d’euros en un à  trois mois afin que 15 à  20 films ou séries télévisées puissent voir le jour dans les prochaines années. Les projets financés seront choisis par un comité de professionnels et se concentreront sur la mise en avant de nouveaux talents, sur la diversité et les formats populaires (comédie, thriller, film d’action).

«La crypto-monnaie est un excellent moyen d’intéresser le grand public. Je pense que le public a toujours raison«, a déclaré à  Sarah Lelouch, directrice générale de la société de production La Diversité du Cinéma Français (DCF). «Il s’agit d’impliquer le public et de lui faire gagner de l’argent autrement. Le cinéma a besoin d’idées neuves.»

Le financement par un cryptoactif est censé contrer la diminution des fonds publics accordés par le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) ou les chaînes de télévision, et offrir une alternative aux autres fonds privés. Adossés à  la manière du bitcoin à  la blockchain, un registre partagé en continu entre des milliers d’utilisateurs, les investisseurs, professionnels ou non, peuvent espérer voir la valeur des klapcoins augmenter, et toucher des revenus lorsque les films sortiront en salles.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)