La GameFi ne connait pas l’hiver crypto, selon un nouveau rapport

Par , publié le .

Technologie

La GameFi ne connaît pas l’hiver crypto. Les jeux et le métavers se portent très bien, les investissements sont toujours conséquents.

La GameFi ne connaît pas l’hiver crypto. Les jeux et le métavers se portent très bien, les investissements sont toujours conséquents.

La blockchain et ses nombreuses technologies associées peuvent aujourd’hui se retrouver dans de nombreux domaines. Malheureusement, actuellement, les marchés sont très difficiles, l’hiver crypto fait rage. Et cela met à  mal de nombreuses crypto-monnaies et de nombreux projets. La GameFi, de son côté, ne semble pas connaître la crise.

Selon le dernier rapport DappRadar x BGA Games Report #5, la GameFi et le métavers se portent très bien. Plusieurs projets ont été couverts en détail dans ce rapport. Splinterlands, Illuvium, Galaverse et STEPN n’ont cessé d’attirer de nouveaux joueurs, de susciter un véritable intérêt financier et de se développer.

Pour DappRadar, c’est l’utilité sous-jacente à  l’aspect jeu en lui-même qui fait la différence. Les projets ont commencé à  utiliser des jetons non fongibles (NFT) et des crypto-monnaies autrement que pour la pure spéculation. Par exemple, les chaussures NFT du projet STEPN peuvent être achetées et vendues dans le métavers STEPN, offrant une incitation en plus des aspects d’exercice physique du jeu.

Toujours selon le rapport, le jeu lui-même démontre son utilité dans le contexte du métavers. Alors que le bitcoin était en baisse début juin, le jeu Illuvium a pourtant vendu 20 000 lots de terrain, pour 4 018 ETH de revenus aux développeurs. Splinterlands, quant à  lui, a compté 350 000 portefeuilles actifs uniques quotidiens depuis mai, en légère baisse (4 %) depuis avril, mais des chiffres toujours très intéressants.

Les investissements n’ont pas faibli non plus. A16z et Dapper Labs ont investi 1,3 milliard de dollars dans la GameFi et le métavers. La blockchain Flow, quant à  elle, a reçu 725 millions de dollars de Dapper Labs pour développer ses activités autour du métavers, comme NBA Top Shots.

Si le métavers n’en est encore qu’à  ses débuts et qu’il reste encore de nombreux défis à  appréhender, le fait que les investissements continuent d’arriver et que les joueurs continuent de répondre présents est un bon indicateur d’intérêt et donc d’évolution.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)