LG pourrait vendre sa division smartphone à  un conglomérat vietnamien

Par , publié le .

Technologie

LG existe depuis longtemps sur le marché du mobile. Mais aujourd’hui, il se pourrait que la marque prépare son départ. Pourquoi ? Comment ? Voici ce que l’on sait.

Il est aujourd’hui très difficile d’exister sur le marché du mobile face aux cadors cannibalisant la grande majorité des ventes. Dans ce contexte, il arrive régulièrement que des marques quittent le marché, ou délègue tout ou partie de leur activité à  des tiers. Ce pourrait être le cas bientôt d’une marque présente de longue date, LG.

Après avoir tout d’abord nié une éventuelle vente de sa division smartphone, nous apprenions finalement que LG envisageait bel et bien une telle opération. Bien qu’il n’y ait actuellement aucun plan concret, l’entreprise déclarait que c’était aujourd’hui tout à  fait de l’ordre du possible. Il s’agit donc d’une option parmi d’autres, et notamment celle de poursuivre sur ce marché.

Aujourd’hui, un rapport de BusinessKorea annonce que LG aurait un acheteur potentiel pour sa division smartphone. Si l’on en croit ce rapport, LG serait donc bel et bien intéressé par la vente de sa branche dédiée aux mobiles, et celle-ci pourrait être cédée au conglomérat vietnamien baptisé Vingroup. L’entreprise est colossale au Vietnam, elle représenterait pas moins de 14 % de la capitalisation boursière des entreprises du pays.

Le conglomérat opère dans des secteurs très variés, notamment dans l’hôtellerie, l’immobilier, la distribution, la construction, l’automobile et le mobile. Ce qui explique très certainement son intérêt aujourd’hui pour le rachat de la branche smartphone de LG. L’on imagine qu’une telle opération lui donnerait un joli coup de pouce.

En vérité, Vingroup a déjà  travaillé avec LG ces dernières années, via un contrat ODM »“ pour fabriquer des appareils -. Acquérir donc la division smartphone de LG représenterait une étape supplémentaire importante pour le groupe et cela pourrait lui permettre de pénétrer le marché américain. Cela étant dit, comme annoncé plus haut, il n’y a pour l’heure rien de fait. Il va falloir attendre une éventuelle communication officielle.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut