macOS : la prochaine mise à  jour pourrait supprimer Rosetta 2 sur certains Mac M1

Par , publié le .

Technologie

Pour gérer la transition suite à  l’introduction de ses nouvelles puces Apple Silicon M1, la firme de Cupertino décidait d’intégrer un outil de traduction, Rosetta 2, sur macOS…

Lancer un nouveau processeur sur le marché est une tâche ardue, au niveau matériel tout d’abord, cela demande un énorme savoir-faire, mais au niveau logiciel ensuite, dans la mesure o๠l’écosystème doit s’adapter. Cela passe par les développeurs des applications sur les plates-formes concernées, qui doivent rendre leur code source compatible. Ceci prend du temps. Apple avait laissé du temps avec l’outil Rosetta 2, sorte de traducteur natif. Mais celui-ci pourrait disparaître très bientôt.

Pour aider la transition des puces Intel aux puces M1 sur ses Mac, Apple décidait donc d’introduire l’outil de traduction Rosetta 2. Celui-ci permet, dans les grandes lignes, de faire fonctionner des applications x86 sur les machines équipées d’une puce Apple Silicon M1. Cela étant dit, selon un rapport du développeur Steve Moser, il se pourrait qu’avec la prochaine mise à  jour de macOS, 11.3, Rosetta 2 disparaisse.

C’est en tous les cas ce qui ressort de quelques portions de code découvertes dans la bêta de macOS 11.3. Il y est fait expressément mention que l’installation de cette mise à  jour pouvait supprimer Rosetta 2 de l’ordinateur. Une autre chaîne de caractères nous dévoile le message d’erreur indiquant que Rosetta n’est plus disponible dans cette région et que les applications qui ont besoin de Rosetta ne pourront donc plus fonctionner.

Cela ne semble donc pas être un bug mais bien une fonctionnalité pensée et voulue par Apple. Difficile de savoir pourquoi la firme de Cupertino pourrait vouloir supprimer Rosetta 2 des Mac M1, alors que justement l’outil est vital actuellement dans la mesure o๠les applications nativement compatibles avec les puces Apple Silicon M1 sont très peu nombreuses. Cependant, comme MacRumors le précise, un aspect purement légal pourrait être en cause, comme des soucis de copyright, lesquels empêcheraient l’utilisation de Rosetta 2 dans certaines régions du monde, régions qui, pour l’heure, restent inconnues.

Voilà  en tous les cas qui seraient plutôt fâcheux. La seule alternative serait alors de ne pas installer ladite mise à  jour macOS 11.3 pour celles et ceux qui voudraient conserver Rosetta, tout du moins tant que la situation ne s’est pas améliorée. suivre !

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut