Pour éviter un exode massif, WhatsApp reporte l’application de ses nouvelles conditions d’utilisation

Par , publié le .

Technologie

En rachetant WhatsApp, il était évident que Facebook souhaiterait consolider encore sa base utilisateurs, et les données qui vont avec. Cela suscite aujourd’hui une vive controverse.

En rachetant WhatsApp, Facebook mettait la main sur une vraie poule aux Å“ufs d’or, rien de plus que la plate-forme de messagerie instantanée la plus populaire du moment. Il était évident que le géant américain allait se servir de cette base d’utilisateurs pour faire gonfler la sienne, et surtout profiter au maximum de leurs données. Cela étant dit, la mise en application des nouvelles conditions d’utilisation, eu égard à  l’usage de ces données, a fait grincer beaucoup de dents.

Il y a quelques semaines, nous apprenions que WhatsApp souhaitait mettre en place de nouvelles conditions d’utilisation quant à  la vie privée et au traitement des données utilisateur. Basiquement, celles-ci seraient désormais partagées avec Facebook. Cela a conduit à  beaucoup de confusion dans la mesure o๠nombre d’utilisateurs n’étaient pas au courant de ce que WhatsApp partagerait précisément. Et la plupart ont craint le pire. Ce qui a conduit WhatsApp à  publier une FAQ dédiée.

Cependant, il semblerait que cette FAQ n’ait pas été suffisant, les utilisateurs semblent toujours aussi perdus quant à  l’impact réel de ces modifications. tel point que WhatsApp annonçait tout récemment sur son blog le report de la mise en application de ces nouvelles conditions. Ceci pour donner davantage le temps aux utilisateurs de lire et de comprendre la situation.

Selon le communiqué de WhatsApp : «nous repoussons donc la date à  laquelle nous demanderons aux utilisateurs d’accepter ces nouveaux termes. Personne ne verra son compte suspendu ou supprimé le 8 février. Nous allons aussi faire davantage pour clarifier la situation et effacer toute cette fausse information qui peut circuler quant aux méthodes en place sur WhatsApp concernant la vie privée et la sécurité. Nous demanderons ensuite progressivement aux utilisateurs de bien évaluer ces règles, à  leur propre rythme, avant que les nouvelles options aux professionnels ne soient déployées le 15 mai.»

Dans le même temps, la confusion et ces changements ont grandement bénéficié aux concurrents de WhatsApp. Telegram, par exemple, a vu son nombre d’utilisateurs actifs exploser. La plate-forme annonce ainsi avoir enregistré pas moins de 25 millions de nouvelles inscriptions en 72 heures. Cela lui aussi permis, tout récemment, de passer la barre symbolique des 500 millions d’utilisateurs actifs.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut
Suivez en DIRECT/LIVE Les Manifestations Du Lundi 08 Mars 2021Cliquez-ici