Notice: Trying to get property 'display_name' of non-object in /var/www/vhosts/sen360.sn/news.sen360.sn/wp-content/plugins/wordpress-seo/src/generators/schema/article.php on line 52

Rentrée des classes au QG d’Apple : trois jours sur place à  partir de septembre

Par , publié le .

Technologie

En septembre, les employés de Santa Clara Valley commenceront à  revenir dans les bureaux, seulement trois jours par semaine, dans le cadre d’un programme pilote.

En septembre, les employés de Santa Clara Valley commenceront à  revenir dans les bureaux, seulement trois jours par semaine, dans le cadre d’un programme pilote.

Après plusieurs faux départs, Apple a enfin une date de reprise précise, et définitive, pour son arrangement sur le travail hybride. Selon des rapports de Bloomberg et The Verge, le géant de la tech américain demanderait aux employés qui travaillent dans ses bureaux de Santa Clara Valley de venir sur place trois jours par semaine à  partir du 5 septembre prochain.

Ceux-ci doivent venir tous les mardis, tous les jeudis et un troisième jour défini par leur propre équipe. Dans une lettre transmise aux employés, le vice-président de l’ingénierie logicielle Craig Federighi encourageait ces derniers à  partager leur choix quant à  ce troisième jour avec leurs managers pour les aider à  décider.

Apple a commencé à  mettre en place un système de travail hybride dans lequel les employés devraient venir au bureau quelques jours par semaine depuis juin 2021. l’époque, cependant, la firme de Cupertino voulait les faire venir chaque lundi, mardi et jeudi. L’entreprise, qui estime beaucoup ce que Tim Cook appelle «les avantages irremplaçables de la collaboration en présentiel», a fait plusieurs tentatives pour mettre en place une telle semaine de travail hybride depuis lors, mais elle n’a pas eu d’autre choix que de reporter, plusieurs fois, ses projets à  cause de la pandémie de Covid-19 et d’autres facteurs.

Il y a quelques mois, elle tentait encore de le faire, c’était le 23 mai dernier. Mais des employés critiquaient cette mesure, y voyant là  une directive «dictée par la peur» »“ «peur de l’avenir du travail, peur de l’autonomie du travailleur, peur de perdre le contrôle» »“ pouvait-on notamment lire dans leur lettre ouverte. La firme de Cupertino avait même perdu Ian Goodfellow, son responsable du machine learning et l’un des plus grands experts dans ce domaine, à  cause de cette politique. Finalement, la marque à  la pomme revenait sur sa décision et adoucissait sa position, lançant un programme pilote demandant à  certains employés de venir travailler au bureau seulement deux jours par semaine.

Aujourd’hui, il semblerait que plus rien n’empêche Apple de faire revenir ses employés entre ses murs. «Le 5 septembre marque le véritable départ de notre pilote de travail hybride à  Santa Clara Valley», écrivait Craig Federighi dans son mémo. Comme mentionné, cependant, il ne s’agit toujours que d’un pilote. L’entreprise tirera les conclusions qui s’imposent dans les prochains mois, pour préparer le retour dans les bureaux des employés sur ses autres sites.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)