Returnal : un nouveau trailer dédié à  la planète Atropos

Par , publié le .

Technologie

Dans le monde de Returnal, tout peut changer.

Premier AAA du studio Housemarque sur PS5, Returnal va offrir une combinaison d’éléments d’horreur et de science-fiction. Dans l’histoire, une éclaireuse de l’espace ASTRA nommée Sélène se retrouve piégée dans un cycle temporel sur un monde extraterrestre o๠elle s’écrase. Elle continue de mourir et de revenir à  la vie, encore et encore. Mais à  chaque fois que cela se produit, la planète change d’une manière ou d’une autre. La planète Atropos o๠se déroule ce TPS roguelike semble être vivante et hostile.

Développer une histoire riche et captivante n’est pas quelque chose que Housemarque a fait dans le passé, bien que Harry Krueger note que ses jeux précédents ont eu un contexte et une histoire pour s’assurer que les récompenses étaient gratifiantes. Le directeur du jeu a déclaré que le développement d’une narration était indéniablement l’une des plus grandes nouveautés pour eux : «Il n’y a jamais eu un engagement aussi important pour raconter une histoire et explorer l’espace émotionnel des personnages. Et maintenant, pour la toute première fois, nous avons une équipe de narrateurs et nous avons pu produire un contenu assez impressionnant pour soutenir l’histoire.»

«Journal de reconnaissance »“ 30 minutes depuis le dernier crash »“ Cette forêt est remplie de ruines d’une civilisation extraterrestre. Des murs, fondations et statuts antiques. La forêt est un marais maintenant. Ce. Ce ne peut pas être ici. Il doit s’agir de la cité créée par les sentiens. Les scans indiquent que le signal vient de la tour. Cette technologie semble indiquer que ses concepteurs faisaient partis d’une conscience collective. J’ai traversé le portail de téléportation jusqu’à  un grand désert. Je détecte une autre énergie étrange provenant du sommet de la montagne. Je me dirige dans sa direction. Ces piliers affectent les sectionnés si profondément. Ce n’est pas. Mais si en fait. Ce sont les mêmes coordonnées que le désert. Je reconnais les montagnes mais o๠sont les structures en ruine et. oh. Helios. Ce n’est plus pareil. Tout a changé.»

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut