Snapchat limite la recommandation d’amis sur les comptes des adolescents

Par , publié le .

Technologie

Snapchat modifie sa fonctionnalité d' »Ajout rapide ». La recommandation d’amis est désormais limitée pour les adolescents.

Snapchat a décidé de procéder à  certains changements dans sa fonctionnalité de recommandation d’amis après des demandes incessantes d’améliorer la sécurité globale sur l’application. L’entreprise rend plus difficile pour les inconnus adultes de trouver des adolescents dans l’application en limiter les recommandations dans la fonctionnalité «Ajout rapide».

Désormais, l’application ne montrera plus les comptes des jeunes âgés de 13 à  17 ans dans la fonctionnalité Ajout rapide à  moins qu’ils n’aient «un certain nombre de comptes en commun», selon le communiqué de Snap. Cette modification n’empêchera pas les adultes et les adolescents d’établir des connexions, mais cela devrait rendre plus difficile pour les inconnus la tâche de trouver des adolescents qu’ils ne connaissent pas déjà . Dans un post sur son blog, la plate-forme explique que cette modification fait partie de son «combat contre l’épidémie de fentanyl» et pour empêcher les dealers de trouver de «nouveaux moyens d’abuser de Snapchat».

La société avait suscité l’attention des autorités concernant sa gestion ses dealers de drogues sur sa plate-forme ces derniers mois. Les législateurs et autres défenseurs de la sécurité avaient enjoint Snap à  en faire davantage pour tenir les dealers loin de la plate-forme après des rapports d’overdose liés à  des drogues achetées via l’application. Snap a par ailleurs déclaré tout récemment qu’elle avait amélioré sa capacité à  détecter de manière proactive les «contenus liés à  la drogue» sur sa plate-forme, avec 88 % de «contenus liés à  la drogue» désormais «détecté proactivement» grâce à  l’intelligence artificielle. La société précise aussi avoir considérablement renforcé l’équipe qui travaille directement avec les organismes en charge de faire appliquer les lois et «amélioré significativement» ses temps de réponse face aux requêtes légales.

Lors de son audition au Sénat cet automne, la vice-présidente de la politique publique mondiale chez Snap, Jennifer Stout, déclarait que l’entreprise travaillait sur de nouvelles fonctionnalités de contrôle parental qui pourraient simplifier la surveillance de l’activité des enfants dans l’application par les parents. CEs mises à  jour n’ont pas encore été déployées, mais la société espère pouvoir le faire «dans les mois à  venir».

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)