Woolaroo, un outil participatif créé par Google pour préserver les langues en voie de disparition

Par , publié le .

Technologie

Comme n’importe quel être vivant, les langues vivent mais parfois, elles meurent. Lorsque cela arrive, c’est un morceau d’Histoire que l’on perd. Préserver les langues est très important.

La planète regroupe un grand nombre de langues. Certaines sont très usitées, d’autres nettement moins mais avec le temps, certaines tendent à  disparaître. Et avec elles, ce sont des morceaux de notre histoire qui se perdent. Google lance aujourd’hui une initiative participative pour tenter de préserver ses langues en voie disparition, une plate-forme baptisée Woolaroo.

Aux quatre coins du globe, l’Homme parle bien des langues. Certaines nous sont très familières, il s’agit de celles que l’on peut apprendre à  l’école, notamment, que l’on entend à  la télévision, dans les films ou les chansons, ou que l’on parle dans son cercle familial. Mais il existe pourtant des milliers de langages très variés parlés par des populations très différentes.

On recense des milliers de langues différentes mais il y en a aussi un grand nombre qui sont considérées comme en voie de disparition. Et c’est pour lutter contre ce risque de disparition que Google lance aujourd’hui sa plate-forme Woolaroo, une tentative participative de préserver ces langues pour qu’elles ne soient pas oubliées à  tout jamais. La firme de Mountain View travaille depuis de longues années à  la préservation de ces langues en danger de disparition, Woolaroo s’inscrit dans la continuité de ce programme.

Cependant, la principale différence ici est la notion participative de la plate-forme. Plutôt que ce soit Google qui se charge de tout, Woolaroo fait appel à  la communauté volontaire, à  celles et ceux qui parlent effectivement ces langues pour enrichir les données, compléter les dictionnaires, aider avec la prononciation, etc. Pour que les futures générations sachent comment certains mots étaient prononcés et ce qu’ils voulaient dire précisément.

Selon le communiqué de Google, Woolaroo prend actuellement en charge 10 langues du monde entier, comme le Créole lousianais, le grec calabrais, le maori, le nawat, le berbère, le sicilien, le zhuang yang, le rapanui, le yiddish et le yugambe.

Si vous êtes intéressé(e), direction la plate-forme dédiée.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut